dimanche 25 février 2024

DIVERS: Horizontmuttër - Planche d'essai

La planche d'essai du gyroscope maître est terminée. Une alimentation à découpage de très bonne facture - 24V / 15A - a été installée après un essai avec une alimentation 'made in china' qui n'a pas permis d'obtenir les 15A requis en pointe au démarrage. Alimentation pourtant annoncée pour 360W mais marquée 180W sur le PCB...


Un afficheur indiquant la consommation et la tension d'alimentation a été intégré dans un boîtier imprimé en 3D. De la même manière, les trois interrupteurs et le galvanomètre ont été installés sur un petit pupitre lui aussi dessiné sur mesure et imprimé en 3D.



 

Ce 'démonstrateur' fonctionne parfaitement mais il va me falloir trouver les autres signaux présents sur le connecteur. A suivre.

samedi 24 février 2024

DIVERS: Horizontmuttër - Premiers tests

La récupération d'un équipement d'aviation, visiblement allemand et datant probablement de la seconde mondiale, m'a amené à me pencher sur son identification puis sur un éventuel redémarrage. Les indications L/R laissent entendre qu'il puisse s'agir d'une référence horizontale, un gyroscope très vraisemblablement.

Son étiquette ne m'a guère aidé dans la recherche, celle-ci ayant été grattée,  hors le fait qu'il s'agit bien d'un élément de navigation fournissant une référence horizontale.

A partir de ces quelques informations, j'ai réussi à retrouver ce matériel sur une vidéo de présentation de la collection de matériels de navigation détenue par Dieter Beikirch. Cette vidéo intitulée 'A brief history of Luftwaffe electronics - From radio to radar in the valve era' montre cet équipement en fonctionnement avec toutes les informations requises au chapitre 'HorizontMutter' à 58:22. 

Il m'a été ainsi possible d'identifier un second site sur lequel l'auteur montre la restauration en cours d'un système de pilote automatique.

Puis de découvrir bien plus tard, ce même équipement dans un article d'Helwig Schmied publié sur ce même site, Helwig dont j'ai fait la connaissance il y a maintenant plusieurs années et que j'ai régulièrement rencontré sur le salon de Friedrichshaffen ... le monde est bien petit.

Entre temps contacté, Remco - l'auteur du site Funksammler Militaria - m'a aimablement fourni le brochage minimal me permettant de redémarrer le système pour un simple test. Ne disposant pas de génératrice triphasée 36V/500Hz j'ai d'abord tenté d'utiliser mon alimentation maison 26V/400Hz. Sans aucun succès celle-ci n'étant pas assez puissante. Sur les conseils de Remco, j'ai recherché et trouvé en république tchèque un convertisseur Oemig 127-251B complet mais sans aucune indication de bon fonctionnement.

Celui s'est avéré parfaitement fonctionnel après vérification des enroulements et graissage ... 80 ans après sa construction... Ici, le capot de protection n'est pas ré-installé. 

J'ai donc décidé de monter ces deux équipements sur une planche de test avec une alimentation 24V à découpage.Un galvanomètre à zéro central simule l'indicateur d'horizon, deux interrupteurs commandent l'un l'alimentation du convertisseur 24/36 lequel consomme 5A en régime établi et l'autre les servitudes. Le temps de mise en rotation stable du gyroscope est de l'ordre de 5mn. Il doit y avoir un signal dédié en sortie le connecteur que je n'ai pas encore identifié.

J'installerai sous peu une alimentation à découpage dédiée, un voltamètre/ampèremètre moderne puis suivre la consommation et un pupitre portant les interrupteurs et le galvanomètre. Un beau démonstrateur ..

dimanche 11 février 2024

DIVERS: Modifications Ender 5 S1

L'imprimante 3D Ender 5 S1 souffre d'un défaut de conception incompréhensible: le palpeur dit 'CR Touch' est positionné symétriquement à la tête sur l'axe X. De fait toute torsion de la barre de translation est amplifiée. Ce problème rend impossible le nivellement automatique et, dans certains cas de figure, conduit la tête à s'écraser dans le support. J'ai décidé de remédier à ce problème en utilisant la plaque de fixation faite pour la Ender 5. Un léger usinage est requis ainsi qu'une mise à la hauteur.

Le palpeur désormais quasiment dans l'axe X de la tête d'impression - décalage de 5mm - sans qu'aucune modification n'ait  été effectuée sur les pièces originales. Un morceau de 'gcode' permet d'inscrire dans la mémoire de configuration les nouveaux paramètres.

  G28 ; Zero
  M406 ; No end filament detect
  M851 X-44.0 Y-6.0 Z-2.0 ; CR Touch new position
  M500 ; Save
  G29 ; Auto levelling
  M405 ; End filament enabled
  M500 ; Save


Disposant d'un ruban LED RGB, d'un contrôleur et d'une alimentation ad'hoc, il m'a été possible d'ajouter un éclairage de la zone d'impression sans grande difficulté. L'alimentation et le contrôleur sont logés dans le boitier de gestion. 


Un câble à quatre conducteurs permet de ramener les tensions de contrôle sur deux connecteurs plats lesquels sont protégés par un manchon thermorétractable lui même collé sur le coté du profilé arrière. Il est ainsi possible de raccorder deux sources de lumière.


La première source est constituée de deux bandes de trois leds collées sur la partie inférieure du guide d'air. Le câblage est réalisé avec du fil très fin et très souple. L'ensemble est renforcé par imprégnation avec du vernis spécial de protection des circuit imprimés.


Le résultat est excellent même si l'éclairage est centré sur l'arrière de la pièce du fait de la forme des buses d'air. Je peux enfin bien voir la progression de l'impression, et cerise sur le gâteau commandé cet éclairage depuis mon smart-phone.

 Il est fort probable que je rajoute un éclairage frontal d'ici peu..