jeudi 20 août 2009

Réparation d'un ADRET 6100B/6316A

Il y a quelque temps, j'ai eu l'occasion de récupérer un générateur/synthétiseur ADRET de la série 6100. Cet série a été conçue dans les années 1975 par la société Française ADRET. Constitué d'un châssis 6100B et d'une tête 6316A couvrant la gamme 400kHz-600MHz, l'équipement en ma possession autorise la génération d'un quelconque fréquence pure, ou modulée, par pas de 1Hz.



Lors de la remise sous tension, il y a quelques semaines (il n'avait pas dû fonctionner depuis probablement plus de 10 ans), un panne s'est déclarée qui rapidement a été corrigée: un condensateur tantale en court-circuit dans l'un module de synthèse VHF. Une seconde panne n'avait pu être résolu faute de disposer de la schématique ad'hoc: deux des six décades étaient en panne.



J'ai ressorti ce matériel ce soir, un ancien de la société ADRET que j'ai contacté m'ayant prêté ce midi la documentation et une carte rallonge.



La panne a rapidement été localisée dans la section VCO de la décade, l'absence de signal au point de test PT-07 (encadré en bleu sur la photo) confirmant le dysfonctionnement de l'oscillateur piloté en tension lequel couvre la gamme 3.0 à 3.9Mhz.



Le schéma de cet oscillateur est assez atypique quoique fort astucieux la boucle de rétroaction étant assurée par un circuit logique.



Quelques tests ont rapidement mis hors de cause le transistor et le 7400. La panne ne pouvait donc provenir que des diodes varicap ou de la bobine d'accord, la tension de commande étant correcte.



A ma grande surprise, le test de continuité de la bobine d'accord a montré que celle-ci était coupée, et ceci sur les deux décades en défaut. Le démontage de l'une des bobines a mis en évidence une corrosion au point de soudure du bobinage. Etonnant.



Un travail de précision sous la loupe a permis de corriger le problème par une rebobinage complet. Comme prévu, les décades ont immédiatement redémarré, un léger réaccord de la bobine ayant cependant été nécessaire.



Je m'attends à tomber de nouveau sur ce problème avec les quatre décades restantes mais la procédure de qualification de la panne est désormais connue: en l'absence de signal sur le point PT07, et si la tension d'accord au pied des diodes varicap est correcte, il conviendra de tester la continuité de la bobine d'accord T16.

5 commentaires:

Denis Bélières a dit…

Bonjour.

Je suis un ancien d'Adret à la retraite. Je n'ai pas travaillé sur la série 6100-6300, mais sur les 3100-3300-7100-7200-740 qui ont suivi.
Dans le schéma de l'oscillateur, je reconnais bien là un des schémas favoris de notre directeur technique Roger Charbonnier. Le transistor assure une adaptation d'impédance à l'entrée de la TTL, tout en décalant légèrement la polarisation moyenne...

Tout de même, c'est un engin qui a donc 40 ans ...

Mcigoj a dit…

Bonjour,
J'ai récemment mis la main sur un appareil de ce type. Malheureusement un module d'alimentation (régulation ?) à l'arrière es manquant. Auriez vous connaissance des tensions et de leur brochage en sortie du module ?

rxcontrol a dit…

Contactez-moi via le formulaire sur le site http://rxcontrol.free.fr

Denis Bélières a dit…

Je ne connais pas les tensions d'alimentation de la série 6000. Il y a probablement +12V et -12V pour les circuits "analogiques", un +6V pour la logique TTL (+5V après des résistances de "filtrage"), et probablement une tension plus forte (+18, +24 V ?) avec très peu de courant pour la polarisation des diodes varicaps de quelques oscillateurs, mais je ne peux pas en dire plus et je n'ai pas de notice et de schémas.

rxcontrol a dit…

Tensions fournies par le bloc alimentation:
+12V Pilote (TCXO)
+12V
-12V
+6V
+4V