dimanche 31 décembre 2017

Antenne: Remise en état d'une HE-015

Le hasard a voulu que je tombe juste au bon moment pour acquérir une antenne Rohde et Schwarz HE-015. Je disposais déjà des modules HE-002 d'une génération précédente et je m'étais toujours dit que j'essayerais bien la version complète...

Au regard de l'état, un démontage complet s'est rapidement imposé qui s'est avéré être une excellente idée, les joints n'étant plus du tout étanches. L'ensemble se démonte sans grande difficulté et est constitué de trois antennes:
- HE-10: le module d'antenne active verticale alimenté en 24V par un feed dédié,
- HE-11: les deux modules d'antenne active horizontale alimenté en 18V par le coaxial.


Dans la version HE-015, les deux antennes horizontales sont interconnectées par un coupleur à 90° qui permet réception omnidirectionnelle en polarisation horizontale. Il existe une autre version où ces deux modules sont indépendants ce qui permet de sélectionner l'antenne donnant le meilleur résultat.



Après un bon nettoyage, les modules ont été testés et sont tous parfaitement fonctionnels.
Ici le module HE-10 et sa mesure:

Ici un module HE-11 et sa mesure (alimenté):

Ces modules n'apportent aucun gain mais simplement une adaptation en impédance optimale des brins de réception (1m pour l'antenne verticale, 2x1.5m pour les dipôles horizontaux.).

Ces derniers n'étaient hélas pas avec l'antenne. L'observation attentive des brins que j'avais avec l'un des modules HE-002 montre que je dois pouvoir reconstituer les dipôles avec un assemblage de brins MS-118 et MS-117, ce dernier devant être recoupé et modifié pour s'adapter sur le pas de vis.



On voit parfaitement sur les photos ci-dessus (brin R&S en bas) que les réductions de diamètre des brins sont absolument identiques pour sur section MS-118. Le brin MS-117-A diffère du brin R&S sur sa partie basse par une réduction continue du diamètre. Je pense qu'un brin MS-117 a été utilisé mais je n'en ai aucun en stock pour vérifier.

samedi 23 décembre 2017

Satellite: Parabole bande C - Préparation pour la tempête

Les contraintes exercées par la première tempête de décembre sur la parabole positionnée en mode survie ont suffit à modifier le positionnement en élévation, les boulons de la première couronne de positionnement n'ayant visiblement pas été suffisamment serrés. A cela s'ajoute l'absence de clavette ou de rainures de positionnement de la couronne.


En conséquence, un blocage mécanique a été rapidement conçu pour faire face à 'Carmen'. Deux plats d'AU4G ont été percés pour bloquer le support de part et d'autre du positionneur, la parabole étant positionnée dans l'axe du support (-23.0Az +2.0El).

dimanche 10 décembre 2017

Clin d'oeil: une boîte pour le Raspberry Pi Zero

Le chemin de retour d'une virée de trois jours sur les marchés de Noël de Fribourg en Brisgau et Neuf-Brisach nous a conduit vers une confiserie artisanale située prés de Gerardmer. Je n'ai pu m'empêcher d'acheter une boîte de pastilles 'parfum Framboise' qui pourrait faire un coffret idéal pour accueillir un Raspberry PI Zero.


Cette virée aura aussi été l'occasion de visiter l'impressionnante collection de matériels militaires présentés sur le site de La Watzenau et de découvrir les nombreux documents et objets témoins du combat mené par les observateurs et radios du plan Sussex.

dimanche 19 novembre 2017

Hors sujet: ZX81

Ma collection d'ordinateurs vient de s'enrichir d'un ZX81, de son alimentation, de son manuel ainsi que de son extension. Un grand merci à Jean.
Le ZX81 a été à toute une génération ce que sont les Raspberry PI à la génération actuelle. Une petite machine d'un prix très raisonnable, facilement modifiable et doté d'un port d'extension comme cela était proposé sur d'autres machines plus couteuses telles que mon premier ordinateur, un Acorn ATOM (1980), sur ma copie d'Exorciser (1981) ou sur mon Multitech MPF3 (1983), un superbe clone de l'APPLE II.

vendredi 3 novembre 2017

Creed: Lecteur de bande Creed 6s6 - Suite 6

Le transformateur d'alimentation vient d'être intégré dans le boitier du lecteur sans trop de modifications.
Câblage original 

La plaquette de câblage portant les résistances du régulateur de vitesse a été déplacée de quelques millimètres afin de laisser un peu d'espace avec le transformateur. Celui-ci a été installé à la place d'un condensateur déplacé sans qu'aucun trou n'ait été percé. Le filtre secteur a été déconnecté, il présentait un fuite minime mais gênante. L'interrupteur est conservé sur le 110V c-à-d le secondaire du transformateur. Le primaire est protégé par un fusible soudé sur la prise d'alimentation.

Câblage modifié 

Les modifications effectuées sont toutes totalement réversibles. Et il reste encore un peu de place pour loger une alimentation 5V et un raspberry pi zero ;-)

Creed: Lecteur de bande Creed 6s6 - Suite 5

La deuxième tête est réglée et fonctionne parfaitement. Il ne reste plus qu'à intégrer le transformateur 230V/115V et peut-être un Raspberry PI Zero Wireless ainsi que son alimentation pour assurer la transmission de données.

La vidéo ci-après montre bien la cinématique de lecture: la palette en bas en droite qui bascule à chaque changement d'état entre deux moments, la roue à rochets solidaire de l'axe qui séquence les différentes opérations: échantillonnage de la position d'un palpeur, traduction de cette position par déplacement latéral du chariot portant le sélecteur et enfin déplacement en translation du sélecteur pour déplacer la palette.

La séquence 'RYRY' ici en lecture sollicite énormément la mécanique: chaque moment d'un mot est l'inverse du précédent. La palette change donc de position à chaque moment, en pratique toutes les 20ms à 50 Bd.


Il s'agit ici d'une des premières têtes légèrement différente des suivantes dans la conception. On notera la présence d'un levier de réglage de l'excentrique de positionnement du mécanisme de bascule de la palette.

jeudi 2 novembre 2017

Creed: Lecteur de bande Creed 6s6 - Suite 4

Le réglage de la tête du lecteur de bande Creed n'est pas chose aisée d'autant que le manuel de service est assez indigeste. Il faudra disposer de certains instruments particuliers dont des cales d'épaisseur de 0.8mm et 0.16mm et un dynamomètre à action latérale. Cet instrument permet de mesurer les efforts.

Avant toute chose il conviendra de vérifier l'écartement entre les contacts et l'effort requis pour basculer la palette d'un état à l'autre. Pour cela l'axe d'entrainement sera tourné jusqu'à ce que deux palpeurs soient sortis à mi-course. Il est alors possible de basculer la palette à la main et d'effectuer les mesures.
  1. l'effort requis pour basculer celle-ci doit-être de l'ordre de 100g et doit être symétrique,
  2. la distance entre les deux contacts doit être de l'ordre de 0.14mm.


Dans l'hypothèse où les efforts de basculement ne seraient pas symétriques, il faudra desserrer la vis de blocage de l'excentrique lequel permettra de déplacer le point de contact entre l'extrémité de la palette et le cylindre assurant le basculement de celle-ci.

Dans l'hypothèse où l'espacement entre contacts ouverts serait trop grand, il faudra régler toute la tête comme expliqué en suivant.
  1. Enlever le ressort de rappel du mécanisme de bascule de la palette et faire tourner celui-ci autour de son axe afin de mieux visualiser l’extrémité de la palette et le sélecteur en face d'elle,
  2. La bague d'arrêt du mécanisme d'entrainement du sélecteur et enlever ce mécanisme,
  3. Centrer la palette en serrant les contacts de part et d'autre. Faire tourner l'axe d'entrainement jusqu'à ce qu'un palpeur soit complétement sortie et vérifier en appuyant sur celui-ci que le sélecteur se déplace bien de part et d'autre de la palette. Si tel n'est pas le cas, modifier la position de la palette afin de la centrer,
  4. Il est possible d'agir sur la vis de réglage du mécanisme de déplacement du sélecteur pour centrer celui-ci vis-à-vis de la palette si celle-ci devait trop s'éloigner de sa position médiane,
  5. Une fois l'ensemble palette et sélecteur bien positionnés, desserrer l'un des contacts, insérer une cale de 0.07mm et resserrer. Puis desserrer l'autre contact, insérer une cale de 0.14mm et resserrer,
  6. Vérifier que la palette est bien entrainée d'un coté puis de l'autre en appuyant et relâchant le palpeur tout en déplaçant le sélecteur avec un tournevis fin,
  7. Réinstaller le ressort de rappel du mécanisme de bascule de la palette puis desserrer légèrement la vis de blocage du réglage de l'excentrique. Utiliser celui-ci pour obtenir un effort de basculement identique de part et d'autre, effort mesuré au dynamomètre en appui sur la partie haute de la palette.Bien resserrer la vis de blocage,
  8. Réinstaller le mécanisme d'entrainement du sélecteur et la bague de verrouillage,
  9. Vérifier les réglages d'effort et la distance entre les deux contacts comme indiqué en première partie.

Ce mode opératoire a été appliqué avec succès sur une première tête passant d'une lecture d'une bande de test RYRY donnant une erreur tous les deux ou trois caractères à une lecture parfaite à une erreur près (le triple R est une erreur de frappe lors de la création de la bande de test sur ma SPE5).

Il semblerait que la bande doive être soumise à une légère tension pour une lecture absolument parfaite. 

Je n'ai par ailleurs toujours pas compris pourquoi la lecture en continue doit être faite en mode 1 stop-bit quand la tête est prévue pour transmettre en 1.5 stop-bit. Le mode 1.5 stop-bit fonctionne parfaitement sur une transmission avec un intervalle entre chaque caractère. Je soupçonne donc un problème dans l'UART embarqué dans le Raspberry qui n'est probablement pas à même de soutenir un rythme de transmission sans temps mort entre les caractères. 

mercredi 1 novembre 2017

Creed: Lecteur de bande Creed 6s6 - Suite 3

Le programme de lecture embarqué dans mon interface RTTY à base de raspberry est fonctionnel et a été testé sur plusieurs machines. Il va permettre de valider le bon fonctionnement de la tête de lecture du lecteur Creed

Les premiers essais sont décevant, la séquence RYRY inscrite sur la bande étant lue mais décodée en presque n'importe quoi. Avant d'accuser la tête, une vérification de la vitesse rotation du moteur s'avère requise. Deux méthodes peuvent être utilisée ne disposant pas du diapason ad'hoc.

1- en mesurant la période du signal sur la sortie ligne sans bande et avec une bande non perforée.  La période doit être de 150ms avec un start d'une durée de 20ms et un stop de 30ms. Les mesures faites avec l'oscilloscope numérique indiquent que le signal est correct mais trop instable. 
2- avec l'aide d'un stroboscope de qualité réglé sur 1500tr/mn et une unique marque sur le volant en lieu et place des 10 marques blanches existantes. Cette deuxième mesure confirme l'instabilité de la rotation du moteur avec une vitesse plus proche de 1450tr/mn et un position en butée sur le régulateur. Le démontage du régulateur va s'avérer nécessaire.

Le réglage au stroboscope est visible sur la vidéo suivante où l'on devine l'interface Wifi à coté du bloc du lecteur. On devine la bande de test RYRY qui se déroule et la lecture de celle-ci visualisée par la diode LED sur le boîtier de l'interface.

Le stroboscope ici utilisé est un Strobotac 1531 de General Radio, très bruyant et préalablement calibré à l'aide d'un fréquencemètre raccordé sur la sortie trigger.

Les premiers résultats ne sont guère encourageants, la séquence RYRY étant entachée de nombreuses erreurs. Cependant, aucun erreur n'est rencontrée lors de l'envoi caractère par caractère. Une nette amélioration peut-être par ailleurs constaté en modifiant la configuration de la liaison série de 1.5 stop-bit à 1 stop-bit.

dimanche 29 octobre 2017

Creed: Lecteur de bande Creed 6s6 - Suite 2

Les travaux de redémarrage se poursuivent avec la préparation de l'installation du transformateur d'isolation et de changement de tension qui prendra place sous le châssis après déplacement du condensateur N°189 situé en haut et à gauche sur la photo ci-dessous.
Encore faut-il que le mécanisme de lecture soit totalement fonctionnel mécaniquement et électriquement. Le premier point est vérifié après remontage de la tête. Le second le sera ultérieurement avec l'aide de la mallette de test qu'il me faut retrouver dans mon stock.

En attendant, je ne résiste pas à présenter deux courtes vidéos montrant le mécanisme de lecture.




Creed: Lecteur de bande Creed 6s6 - Suite 1

Un appel sur le forum GreenKeys m'a permis d'obtenir le manuel de réparation numérisé du lecteur Creed 6S6M en moins d'une journée. Mille merci à Dave G4UGM. J'ai ainsi pu gagner beaucoup de temps dans la remise en état du lecteur et de redémarrer le moteur sur le variac réglé en 110V.


L'ensemble fonctionne parfaitement mais il me faudra probablement régler le régulateur. J'ai par ailleurs approvisionné un transformateur torique 2x115V/1x230V40VA qui devrait se loger sans grande difficulté dans le châssis moyennant le déplacement d'un condensateur.


A suivre ...

samedi 21 octobre 2017

Creed: Lecteur de bande Creed 6s6

La réalisation de l'interface Telex à base Raspberry Pi m'a amené à extraire de mes stocks un lecteur de bande Creed 6s6 ainsi que deux têtes de lecture. Ce lecteur date probablement de la même époque - milieu des années 30 - que mon lecteur Siemens T.Send.2d que je n'ai toujours pas redémarré faute de documentation.

L'idée pour redonner vie à ce fabuleux lecteur serait d'y intégrer un Raspberry Pi-0 W pour bénéficier d'un interface Wifi et Bluetooth. La machine Creed-75 sera ensuite remise en état.

En attendant, un bon nettoyage a été nécessaire pour éliminer la poussière qui encrassait ces têtes avant de les huiler de nouveau. Je dispose de deux têtes assez similaires mais de deux générations différentes.
Têtes de lecture vue de face (la plus récente à gauche)
Têtes de lecture vue de dos (la plus récente à gauche)

 Le principe de fonctionnement est assez simple. Il s'agit d'un mécanisme mécanique assurant la conversion parallèle/série avec insertion d'un start avant l'envoi des cinq moments puis d'un stop d'une durée d'un moment et demi. Pour cela, cinq palpeurs sont disposés cote à cote sous la bande et reliés chacun à un levier. Une barre positionnée à l'extrémité des leviers actionne un contact. En position levée (trou dans la bande), le palpeur abaissera la barre générant ainsi un contact. La sérialisation s'effectue par le biais de cinq cames positionnées sur un même axe entraîné par le moteur. Chacune de ces cames possède un méplat qui permettra de libérer le palpeur. Les méplats des cames sont tous décalés, assurant une libération successive des palpeurs. Deux états supplémentaires sont générés pour le start et le stop. A la fin d'un cycle, une roue à rocher fait avancer l'entrainement de la bande d'une unité. Simple et efficace.

Têtes de lecture avec leurs supports

dimanche 15 octobre 2017

Divers: Antenne discone tactique

Le salon radio-amateur HamExpo m'a permis d'approvisionner quelques injecteurs de tension (BiasTee) , du câble audio, un livre du RSGB sur les téléimprimeurs qui s'avérera bien utile lorsque je démarrerai la remise en état de la Creed actuellement en stock. 

J'ai pu aussi y trouver l'élément central d'une antenne discone démontable que je n'ai pas encore identifiée. Les brins viennent s'insérer dans des noix de fixation d'un diamètre à peine supérieur à 6mm et sont maintenus par un appui entre les deux flancs du support.

L'antenne est constituée de 6 brins rayonnants et 8 brins radians inclinés d'environ 66°. L'espacement entre les deux plateaux supportant les brins est d'environ 5cm. Cet espacement conduirait à une antenne taillée pour une fréquence basse de 20Mhz. Les brins rayonnants feraient alors 1.5m et les radians près de 4m. Des dimensions qui paraissent bien grandes au regard de la construction de la tête.

vendredi 6 octobre 2017

TELEX: Raspberry TTY - Suite

Le code de l'interface Telex à base de Raspberry Pi Zero vient d'être mis à jour afin de mieux gérer le passage entre les deux modes de fonctionnement, à savoir:
1- connexion sur le stream iTTY et reproduction de celui-ci sur la sortie audio,
2- connexion sur un site WEB, conversion de la page en code ITA2 et impression de celle-ci via la boucle de courant 20mA.

Le stream 'iTTY - Europe' proposé par le site RTTY.com étant fonctionnel, il m'a été possible de valider l'ensemble de la chaîne de réception en m'appuyant sur mon TU DOVETROM MPC1000. Et l'ensemble fonctionne plutôt bien si l'on met de coté les problèmes liés à certains caractères spécifiques de ma machine SAGEM SPE5.

Les vidéos suivantes permettent de se faire une meilleure idée du fonctionnement de l'ensemble: l'entrée RON du télétype SAGEM SPE5 est raccordée sur la sortie du démodulateur MPC1000 dont l'entrée audio est elle-même connectée à l'interface Raspberry posée à gauche du démodulateur.


Le démodulateur est réglé sur les fréquences Mark et Space utilisé par le stream 'iTTY Europe', le télétype étant configuré pour un débit de 50Bds (soit 66wpm).


mardi 26 septembre 2017

TRC298 - En panne, de nouveau

Mon TRC298 est de nouveau en panne avec des symptômes identiques à une panne constatée lors d'une intervention précédente et qui s'était résolue d'elle même sans aucune explication : le récepteur s'allume, le panneau avant ne répond pas et une alarme sonore s'active sans discontinuer. J'ai aussi constaté ce phénomène sur un de mes TRC243, phénomène qui disparait après quelques minutes de chauffe.

La difficulté consiste à isoler la panne - vraisemblablement présente dans la section logique de commande du récepteur - en minimisant le démontage car le récepteur, très lourd, est installé dans une baie 19" d'un accès peu commode. Fort heureusement, le panneau de contrôle peut-être extrait assez aisément. Je ne dispose hélas ni de l'ensemble de la notice de maintenance de niveau 4 ni des valeurs des signatures qui auraient pu me permettre de vérifier rapidement le bon fonctionnement à l'aide d'un analyseur de signatures. J'ai cependant une partie des schémas dont ceux des trois cartes constituant le panneau de contrôle. L'étude approfondie de ces schémas montre que signal sonore est actif dès la mise sous tension et ceci avant même que le processeur ne démarre. Après démarrage, le programme désactive ce signal. 

Partant du principe que le panneau de contrôle doit démarrer sans autres liaisons que les alimentations et le signal 'reset', je récupère un connecteur 50 points sur une vieille nappe SCSI, soude les alimentations et le signal 'reset', ajoute un boîtier oscillateur à 8Mhz pour l'horloge, connecte l'ensemble sur une alimentation ad'hoc et ... le panneau s'initialise correctement et réagit aux commandes. L'auto-test ne passe cependant pas ce qui est, somme toute, normal.

Le problème semble provenir du signal 'reset' généré à l'extérieur du panneau de contrôle. Les symptômes constatés correspondent bien à l'absence d'activation au démarrage. Ce signal est élaboré dans l'alimentation - un modèle à découpage contrairement aux alimentations linéaires de la série TRC24x et TRC25x. Il me faut donc me résigner à extraire l'équipement de sa baie pour accéder au bloc d'alimentation. Je rebranche le panneau avant d'engager cette opération, mets le récepteur sous tension et ... tout fonctionne parfaitement avant d'avoir pu prendre la mesure du signal. Je n'ai aucune explication hors peut-être un mauvais contact sur la nappe de raccordement. Le temps dira si le problème est réellement résolu.

samedi 23 septembre 2017

Satellite: Positionneur pour la parabole bande C - Modification

Une modification a été apportée au positionneur qui a consistée à ajouter un frein à friction sur l'axe d'azimut. Il est en effet rapidement apparu que le jeu dans le train d'engrenages pouvait nuire à la solidité de l'ensemble. Ce jeu n'étant pas rattrapé, le frein électromagnétique du moteur n'est pas d'une grande utilité. Il n'en va pas de même avec l'axe d'élévation, le poids de la parabole conduisant à maintenir le train d'engrenage en appui.


La solution la plus simple consiste à freiner le positionneur par le biais d'un tampon en caoutchouc maintenu en appui sur la couronne extérieure, la pression pouvant être réglée par le biais d'un contre-écrou. Le temps dira si cette solution est la bonne. Cette modification a été aussi l'occasion de modifier 'in situ' le programme.


Et pour terminer ce billet, une  image assez inattendue d'un groupe de cigognes faisant halte dans un prés au pied d'un polygone de test d'antennes. Un regroupement pour le moins inattendu dans le sud de la région parisienne.


dimanche 17 septembre 2017

Satellite: Positionneur pour la parabole bande C - Fin

L'installation est enfin terminée et fonctionnelle. Il m'a cependant fallu démonter le moteur d’azimut afin de resserrer les vis de fixation de la première couronne dentée, un jeu important étant apparu probablement à la suite des vibrations provoquées au vent de ces derniers jours. Seul le temps dira si ce positionneur est bien adapté à ce type de fonctionnement.


La source Chaparral en bande C a fait l'objet d'une modification visant à lui adjoindre une source en bande L. Celle-ci prend la forme d'un hélice de très faible hauteur afin de ne pas trop masquer le guide d'onde de la source principale.


Un préamplificateur de 30db télé-alimenté est raccordé à la source bande L par le biais d'un coaxial rigide. L'ensemble est inséré dans une vieille cartouche de silicone, étanchéifié avec de l'auto-amalgamant et fixé par deux colliers plastiques sur la source Chaparral.


Les caractéristiques de ce préamplificateur de récupération ont préalablement été relevées. Elles permettent d'envisager une réception allant un peu au-delà des limites de la bande L.


Les premiers tests sont très satisfaisant.

La motorisation permet d'aller chercher la meilleure position en réception bande C sur Inmarsat. Le gain est immédiatement visible sur le waterfall s'agissant en particulier des émissions Aero en mode Burst avec un EbNo allant de 5 à 15dB sur les trois canaux Inmarsat 15W.
 


La source bande L est remarquable avec d'excellent signaux Aero toujours sur Inmarsat, bien plus
propres qu'avec ma parabole de 90cm, et un EbNo de 17dB.




dimanche 10 septembre 2017

Satellite: Positionneur pour la parabole bande C - 9

De nouveaux bracons ont été fabriqués et installés sur la parabole. Les précédents étaient loin d'être parfaits, mon processus de fabrication n'étant pas au point. La nouvelle version s'avère être plutôt réussie tant sur le plan de la précision de réalisation que de la robustesse de l'ensemble.


Du tube de cuivre de 12 a été utilisé en lieu et place du tube de 10 sur la version précédente. Le montage se fait toujours par des vis inox de 6, le support en plexiglas précédemment fabriqué ayant été réutilisé.


La source Chaparral Bande-C sera ré-installée dans les prochaines semaines avec son LNB verrouillée par une référence 10MHz après modification pour y incorporer une source Bande-L sous la forme d'un antenne hélice.

lundi 4 septembre 2017

Satellite: Contrôleur moteur Diseqc 1.2 - Modifications

Mon positionneur Disecq ne me donnait pas satisfaction quand à la précision du positionnement, celui-ci devant être repris en mode pas-à-pas. L'installation du positionneur de la parabole en bande C m'a amené à me pencher de nouveau sur le problème.

La comparaison entre la séquence de positionnement en mode UALS et celle calculée par le remarquable outils TSReader a mis en évident une erreur dans le calcul de la position. Ainsi pour la position E19°2, les abaques et mon programme donnent un azimut de pointage de 22.1° pour le lieu d'installation quand la séquence transmise par TSReader correspond à un azimut de 18°9. Une belle erreur !


Il m'a fallu un certain temps pour trouver au fin fond d'un document l'explication: le modèle de positionnement UALS n'utilise pas la formule usuelle mais une formule spécifique de calcul. Cette formule est reprise dans une feuille Excel bien utile. Son intégration dans mon code a immédiatement corrigé le problème, le positionnement étant désormais parfait sur tout l'arc d'Est en Ouest.

dimanche 3 septembre 2017

Satellite: Positionneur pour la parabole bande C - 8

Le positionneur est remonté avec les capteurs de position modifiés. Tous les tests montrant que les liaisons I2C fonctionnent de nouveau correctement, l'ensemble est boulonné sur le mat.


La parabole est ensuite installée avec un contre-poids constitué de disques de fonte pour haltères. Le montage mécanique n'est pas d'une stabilité parfaite, la fixation n'étant faite que d'un seul coté du positionneur sans reprise pour appui et guidage de l'autre coté. L'ensemble apparaît toutefois suffisant solide pour être utilisé tel quel.


Un problème aléatoire de télécommande est survenu lors des tests de positionnement. Après heures de recherche et la destruction d'une interface USB/RS485, je me suis décidé à remplacer celle-ci par une liaison RS232 a minima pour lever le doute. Le remplacement ne fonctionnant pas du tout, j'ai repris pas à pas le câblage pour découvrir l'origine du problème: le coffret de télécommande est équipé d'une prise mâle 3 points, le câble devant être équipé d'une prise femelle 3 points. Mais à l'observation, il s'avère que la prise que j'ai câblée est aussi une prise mâle conduisant soit à l'absence de contact soit à la mise court-circuit de deux contacts. Le recâblage de l'ensemble confirme que la télécommande fonctionne parfaitement.

samedi 2 septembre 2017

Divers: Alimentation 26V CC /115V 400Hz

Le salon radio-amateur de SaraYonne a été l'occasion d'approvisionner différents composants et équipements 'toujours utiles' dont cette alimentation 115V 400Hz. Elle date de 1969 et était garantie 1 an et pour 200 heures de fonctionnement ce qui apparaît bien peu !

Cela faisait un certain temps que j'avais inscrit la réalisation d'une telle alimentation dans ma liste des choses à faire sans jamais trouver le temps de passer à l'action.


Cette tension d'alimentation sous 400Hz est couramment utilisée en aéronautique, la fréquence élevée permettant de réduire la taille des transformateurs. J'ai en stock divers micro-moteurs, servo-moteurs mais surtout des Selsyn nécessitant d'être alimentés en 115V/400Hz et avec lesquels je n'avais pas encore pu jouer.


Après ouverture cette alimentation s'avère être bien plus complexe que je ne l'avais imaginé avec ce qui apparaît une régulation. Un premier test à vide montre qu'une tension de 115V est bien présente avec le sifflement caractéristique d'un oscillateur.

Je regarderai la forme d'onde à vide et en charge dès que possible.

jeudi 31 août 2017

Satellite: Positionneur pour la parabole bande C - 7

Murphy s'est encore invité ce week-end alors que le positionneur était installé et que la connexion RS485 allait être testée. Fonctionnel dans l'atelier, le positionneur ne répondait à aucune commande après installation sur son support. 

La liaison a d'abord été mise en cause avant de découvrir que le problème provenait du blocage d'une fonction de gestion du bus I2C dans le code, fonction appelée durant la séquence d'initialisation. Aucune communication ne pouvait en conséquence avoir lieu.

Après investigation du code source de la librairie 'Wire' fournie avec l'IDE Arduino, il apparaît que celle-ci comporte plusieurs boucles de test de l'état de flags dans les registres de gestion du bus I2C, boucles n'intégrant aucune condition de sortie autre que le changement d'état du flag. Il s'avère qu'un défaut apparu dans mes capteurs I2C conduit à un état dans lequel le drapeau ne sera modifié et donc à une boucle infinie. Encore un code écrit avec l'idée que tout fonction toujours bien. Ce problème a d'ailleurs été relevé il y a quelques années sans que rien n'ait été fait pour le résoudre ce qui est plutôt gênant au regard de l'usage grandissant de l'environnement Arduino dans des plateformes embarquées et/ou mobile...

J'ai repris mon code pour 1-transmettre le message d'information au plus tôt dès l'initialisation de la liaison série, 2-intégrer une copie modifiée de la librairie 'Wire' dans laquelle un time-out est intégré dans chaque boucle et un code d'erreur ad'hoc transmis en cas de problème, 3-afficher l'état du bus I2C au plus tôt.

La modification du code de la librairie 'Wire' a bien permis de résoudre le problème de verrouillage dans une boucle mais l'inspection du reste de son code m'a conduit à devoir rechercher une alternative plus fiable.
La librairie 'Arduino I2C Master' est en cours de test et semble donner toute satisfaction en imposant que très peu de modification dans le code, fournissant même une fonction de recherche de tous les dispositifs I2C présents sur bus.

J'ai ainsi pu programmer rapidement un Arduino Nano comme plateforme de test de mes capteurs I2C confirmant l'existence d'un réel problème de communication avec eux. J'ai rapidement soupçonné que celui pouvait avoir pour origine l'encapsulation du capteur dans de l'araldite, me souvenant à cette occasion avoir déjà rencontré tel problème lié aux contraintes physiques imposées par un constituant trop rigide.

Pour en avoir le cœur net, je me suis attaqué à la désencapsulation des capteurs en tentant d'assouplir l'Araldite voir de la dissoudre sans détruire les deux composants constituant le capteur. Un chauffage dans un bain d'eau bouillante et durant plusieurs minutes permet d'assouplir l'époxy sans toutefois permettre de l'enlever.


Le trempage dans un gel de décapant bois pendant une journée permet de finir le travail en gélifiant l'époxy. J'ai ainsi pu découvrir que certaines des soudures du convertisseur AD7992 avaient lâchées. Ce même composant remonté sur une nouvelle platine fonctionne parfaitement.

J'ai ainsi pu récupérer les deux convertisseurs mais hélas pas les références de tension ADJ160 dont les pattes de fixation étaient trop fragilisées.


Les deux nouvelles platines ont été protégées par plusieurs de couches de vernis de tropicalisation ('conformal coating'), plus souple mais plus facile à enlever en cas de nouveau problème. Les capteurs ont été remontés dans le positionneur lequel va être remis en situation ce week-end avec un code embarqué bien plus robuste.

dimanche 20 août 2017

Satellite: Positionneur pour la parabole bande C - 6

Le nouveau pied de la parabole est prêt à être installé depuis quelques temps. Le temps nuageux de ce week-end était parfaitement approprié à ce travail.
 
Une fouille de 40x40x70 accueille un appui béton sur lequel viendra se poser le pied. L'ensemble est ensuite rempli de 125kg de  mortier.
 

La surface supérieure du massif est recouverte de terre et la partie supérieure du pied est protégée de la pluie le temps d'installer le positionneur le week-end prochain. Le tube servant à la fixation de la monture précédente est conservé pour l'instant.


La monture de la parabole a été installée la veille. Il reste à peaufiner le positionnement, à la peindre et à la fixer sur le positionneur une fois celui-ci installé et réglé.