dimanche 21 mai 2017

Divers: Analyseur scalaire HP8757C

Un nouvel appareil de mesure vient de rejoindre le shack: un analyseur scalaire HP-8757C, son sweeper HP-8350B, trois sondes de mesures et deux tiroirs permettant de couvrir une plage de fréquence allant de 10MHz à 26.5GHz.


Un bon nettoyage des filtres et un dépoussiérage des cartes s'est avéré nécessaire avant d'engager les premiers test. Le pack batterie du sweeper HP8350B a dû être reconstruit, les accumulateurs ayant depuis longtemps rendus l'âme. Ce pack est identique à celui utilisé dans les calculatrices HP-67.


Le porte-batteries s'ouvre assez facilement. Les contacts se détachent sans trop de difficultés des anciens accumulateurs et se soudent parfaitement sur les nouveaux éléments NIMH. 

Ces batteries permettent de maintenir les paramètres du sweeper en mémoire. Le porte-batteries se place dans un support situé à coté de la carte processeur et est maintenu par un clip métallique.

Une batterie est aussi présente sur la carte A3 de l'analyseur HP-8757C qui prend la forme d'un bloc étanche soudé sur le circuit-imprimé. Une mesure de la tension en sortie du bloc confirme que l'accumulateur est toujours en bon état, aucune fuite d'électrolyte n'étant constatée.

vendredi 19 mai 2017

TRC: Réparation et modification d'une alimentation - 2

En l'absence de schémas et ayant un doute sur la nature de la régulation -12V, j'ai fini par démonter le boitier TO3 sous cache pour m'apercevoir qu'il s'agissait d'un régulateur et non d'un transistor ballast comme je l'avais tout d'abord cru.

Le test de ce LM137K prouve qu'il est détruit ainsi, hélas, que le LM337K que j'avais en stock. Deux régulateurs sont donc commandés et vérifiés à la réception. L'un d'entre eux semble être en défaut, le second fonctionnel est remonté et l'alimentation testée en charge. 

Après réinstallation dans le récepteur et quelques secondes après la mise sous tension, le rail -12V passe en défaut. Un rapide test montre que celui-ci est en court-circuit, l'origine étant rapidement tracée jusqu'à un tantale sur la carte analogique de numérisation du signal MSK. Son remplacement permet de redémarrer le récepteur lequel hélas ne passe pas les auto-tests.

dimanche 14 mai 2017

TRC: Réparation et modification d'une alimentation

J'ai enfin pris le temps de ressortir le récepteur VLF Thomson du stock afin de le tester. La première opération a consisté à changer la prise d'alimentation d'un modèle difficilement trouvable par une plus classique prise BFR.
Les raccordements secteurs sont assez faciles à trouver cependant deux fils raccordés au connecteur en position E et D restent à identifier. Ils sont actuellement isolés et marqués (bague jaune en position E et bague blanche en position D) au cas où.
Le remplacement de la prise se fait sans grande difficulté après avoir ouvert le coffret et enlevé les deux cartes de régulation. Le connecteur BFR s'installe aisément et les trous de fixation peuvent être repris. 

Cette modification m'a permis de découvrir un gros problème sur l'alimentation: deux diodes de redressement ont bien chauffé, l'une est d'ailleurs en court-circuit et l'une des pistes s'est volatilisée. Aucun des rails de sortie n'apparait être en court-circuit.

Un premier test montre que l'un des condensateurs de filtrage est hors-service. Il n'est pas en court-circuit franc mais affiche une résistance d'une vingtaine d'ohm. Il est temporairement remplacé par un condensateur identique que j'ai en stock mais d'une capacité plus faible, 4700µF au lieu de 10000µF. Le schéma de la platine en défaut est ensuite relevé ainsi que les connections de sortie et l'affectation des transistors ballast de la régulation.

 

La platine est assez vite réparée et l'alimentation démarrée au Variac. Toutes les tensions sont bonnes à l'exception du -12V qui ne dépasse pas les 2 volts. La tension en entrée du transistor ballast est correcte. Le défaut est donc à rechercher dans la platine de régulation dont ... je n'ai pas le schéma. A suivre donc.