dimanche 17 juin 2018

Creed 75 - Mécanisme d'identification

Le mécanisme d'identification de la Creed75 est enfin fonctionnel. Ce mécanisme est hélas très mal documenté dans la littérature ce qui ne simplifie pas sa remise en état.

Pour faire simple, ce mécanisme s'interface entre le clavier et les leviers de sélection (1). Il est entraîné par un levier d’avancement (2) qui permet de faire avancer pas-à-pas un tambour portant l'encodage des cinq moments. Cet encodage est lu par autant de leviers (3) venant déplacer ou non vers le hauts les leviers de sélection (1). Le levier d'avancement (2) est en appui sur un ressort qui permet d'absorber le déplacement quand le tambour est en position verrouillée. Ce verrouillage est obtenu par un taquet (4) qui peut être déplacé par un ergot (5) porté sur un disque (6) dont la rotation est normalement bloqué par une palette (7).
 
 
L'activation du mécanisme par la touche 'Ici' ou par la réception du code 'Qui-est-là' libère la palette (7) de blocage du disque qui permet, par sa rotation, de dégager le taquet (4) libérant ainsi le tambour. Le levier d'avancement (2) joue alors son rôle en faisant tourner le tambour caractère par caractère jusqu'à son blocage par le taquet (4) revenu dans sa position initiale. La rotation du disque (6) est obtenue par le biais d'un ressort hélicoïdal (8) couplé à l'axe du tambour. La rotation de ce dernier permet de retendre le ressort et ainsi de réarmer le disque (6).

Dans le cas du mécanisme de ma machine, l'extrémité de ce ressort était détachée de l'axe. De ce fait, aucune énergie ne pouvait être fournie au disque (6) pour engager la rotation nécessaire pour libérer le tambour via le taquet (4). Après ré-accrochage du ressort il est nécessaire de pré-tendre celui par le biais de quelques tours du disque. Ce sera aussi le cas après un démontage du tambour pour changer l'identification de la machine.


Le code TELEX de cette machine est désormais connu sans toutefois avoir réussi à identifier l'organisme ou la société associée.  Le réglage de cette machine s'apparente à de l'horlogerie.: trop de jeu, et le mécanisme ne marche pas: pas assez de jeu et l'ensemble coince ... Il faut beaucoup de patience et ne pas hésiter à laisser l'ouvrage reposer pour le reprendre plus tard.

Ayant laissé la machine sous tension plusieurs minutes, celle-ci s'est brusquement arrêtée laissant craindre un problème électrique. Fort heureusement, cet arrêt est le fait d'un mécanisme dont je n'avais pas encore compris l'utilité: en l'absence de tout sélection, et donc au repos, le moteur entraîne un train réducteur lequel déplace un taquet qui, au beau d'un certain temps, abaisse une tige qui pilote un contact d'arrêt. L'appui d'une quelconque touche, ou la réception d'un signal Start, libère instantanément ce taquet. Ceci est visible sur la vidéo suivante en regardant bien le mouvement de la pièce métallique portant une vis en haut et au milieu de l'image.

Je vais maintenant engager la suite des opérations à savoir le remontage des contacts du traducteur, le réglage de la vitesse de rotation du moteur puis le test du mécanisme de réception.

dimanche 10 juin 2018

RFT: EKD515 - Modifications

Le parcours d'une bande de fréquence avec l'EKD515 est assez désagréable lorsqu'un pas supérieur ou égal à 1kHz est utilisé car la sortie audio est inactivée temporairement. Une solution existe qui consiste à réduire la constante de temps définie par la résistance R110 de la carte 'StellSpeicher' accessible sur le panneau avant.


La mise en place d'une résistance de 80ko en parallèle sur de la résistance existante modifie notablement le comportement rendant bien plus agréable le parcours d'une bande.


J'ai profité de l'occasion pour dessouder toutes les EPROM en croisant les doigts pour que tout aille bien. L'objectif était de sauvegarder le firmware au cas où. Après copie, les EPROM ont réinstallées sur des supports 'tulipe' afin de faciliter un éventuel changement.

Aucune version du firmware n'est précisée, la seule indication disponible étant  le mois de production ce firmware à savoir Septembre 1989. Il n'est pas impossible qu'une version plus récente puisse exister, ce récepteur ayant été fabriqué jusqu'en 1991.

samedi 9 juin 2018

RFT: EKD515 - Télécommande

L'EKD515 peut-être télécommandé mais il faut pour cela réaliser le câble ad hoc. C'est chose faite en utilisant l'une des prises que j'ai heureusement pensé à approvisionner en achetant le récepteur.
Le schéma de câblage est  présenté dans le manuel et sur plusieurs sites dont celui de DK5FA. Il est reproduit ci-dessous.
Le récepteur devra être configuré sur l'adresse N°1 et la vitesse de la liaison série positionnée à 2400bds. Il faut pour cela maintenir la touche 'EXT-FCT' enfoncée pendant quelques secondes jusqu'à ce qu'apparaisse la configuration courante. La lettre 'b' est affichée sur le premier afficheur, suivie de la vitesse et de l'adresse du récepteur. La touche '.' permet de se déplacer d'un champ à l'autre, la touche 'flèche' permettant de valider le choix. La vitesse de 2400Bds se sélectionne en appuyant sur la touche '5'. La configuration requise est donc entrée par la séquence EXT FCT 1 . 5 =>. Se référer si besoin à la page 48 du manuel du récepteur.

Le mode commande distante devra ensuite être activé par un appui sur la touche 'EXT'. Une diode LED confirme le passage en télécommande. Elle clignote tant que la liaison n'est pas établie et passe au fixe quand la télécommande est active (signal 'RTS' actif).

Les deux logiciels utilisés pour le test du bon fonctionnement de la liaison sont les suivants:
  'RX_Log_and_Tuner' (Joachim Rabe)
  Il s'agit d'une feuille de calcul Excel qui supporte de très nombreux récepteurs.


  'EKD500Control' (I1EPJ)
  Ce programme est disponible en environnement Windows et Linux.


Un autre programme développé par DL9HAM il y a plusieurs années est référencé mais n'est plus disponible. Je prendrai le temps de mettre à jour mon propre programme pour piloter ce remarquable récepteur.