samedi 10 mars 2018

Siemens: T.send.61a - Fin

Le lecteur de bande T.Send.61a est enfin totalement fonctionnel. Je n'ai pas trouvé de description du réglage de la tête de lecture mais j'ai pu reconstituer cette procédure après avoir observé le mécanisme.

Les 7 repères sur la roue d'entrainement correspondent à la transition de la lecture d'un état à l'autre. En ce point, et en l'absence de bande perforée, deux leviers adjacents doivent être en position active, c'est-à-dire soulevés. Ceci est visible sur les photos suivantes où l'on aperçoit les leviers 3 et 4 en partant de la gauche soulevés. Le contact établi par un levier doit s'interrompre et être repris par le suivant de la gauche vers la droite lorsqu'un trait se retrouve au niveau du repère.


Il s'agit donc de régler le point contact à l'aide des vis pour qu'un contact continu soit assuré lors du passage d'un levier à l'autre c'est-à-dire d'un coté à l'autre du repère. Ce contact peut être mesuré à l'aide d'un  multimètre branché sur les deux plots visibles en haut de la photo de gauche, plots marqués 'br' et 'ws'.

J'écrivais dans mon premier billet que le relais installé en série dans la ligne du signal servait à maintenir le dernier état échantillonné et qu'il me fallait intégrer un générateur pour que l'ensemble fonctionne correctement. Il n'en est rien. Le rôle de ce relai n'est pas encore identifié et les bobines en série dans le contact sec n'interdisent finalement pas une bonne lecture par mon interface à base de Raspberry. J'ai donc démonté le générateur de courant utiliser la sortie TRON originale avec une lecture sans aucune erreur.

dimanche 4 mars 2018

SAGEM: Lectrice SP5 - Fin

La lecture  d'une bande directement sur le signal de sortie de la tête ayant donné de bons résultats, j'ai décidé de remettre le lecteur dans sa configuration d'origine et d'intégrer la source de courant nécessaire pour piloter le relais télégraphique.
L'étude attentive du schémas montre que les contacts repos et travail reliés à chaque palpeur sont actifs et permettent de sélectionner l'une ou l'autre des bobines du relais permettant ainsi d'utiliser une alimentation simple. Un rapide test montre qu'une alimentation de 24V suffit.


Une petite alimentation à découpage a été trouvée sur le salon radio de Clermont de l'Oise hier à un prix défiant toute concurrence. L'intérêt de ce type d'alimentation est la possibilité de l'alimenter en 110V.

Intégrée par simple collage au châssis, elle s'avère parfaitement fonctionner. Après derniers quelques réglages des contacts, la lecture s'avère parfaite.

  

Il restera à trouver les connecteurs, et un convertisseur 220V/110V de faible encombrement - l'équipement tire quand même près d'un ampère - pour éviter d'avoir à utiliser le variac.