samedi 26 mai 2012

RS550: Vérification de l'alimentation

Après la peinture du coffret, il est temps de contrôler les composants de l'alimentation du RS550. Celle-ci s'avère être de conception intéressante car faisant appel à un auto-transformateur chargé de fournir une tension de référence de 170V laquelle sera ensuite régulée à 120V pour l'alimentation des transformateurs de chauffage et de haute-tension par le biais de deux régulateurs fer-hydrogène. Le reste est classique: la haute-tension est redressée par un pont sélénium puis filtrée par une double cellule LC; la tension d'alimentation des oscillateurs est stabilisée par un régulateur à cathode froide.

Premier problème: l'un des régulateurs fer-hydrogène 25/75V 0.4A est hors service, l'autre absent. Des tubes difficiles à trouver et fragiles. J'ai fort heureusement une piste sérieuse. Je me pose toutefois la question de temporairement invalider ce système de régulation - le secteur est plus stable de nos jours qu'en 1953 - en reprenant la tension de 118V fournie par l'autotransformateur pour alimenter directement les deux transformateurs, et en se protégeant de l'appel de courant par une CTN moderne du type de celles utilisées dans les alimentation à découpage.

Second problème: la thermistance de protection du circuit filament est HS, et bien sûr je n'ai pas de CTN de la bonne valeur en stock. Une commande sur eBay s'impose.

Troisième problème: le seul condensateur chimique de tout l'ensemble - 50µF 25V - est sec. Une intervention va permettre de lui redonner vie en conservant le boîtier d'origine.
 
Le découpage du dos du boîtier laiton à la disque à scier permet de vider celui-ci et d'y loger un condensateur moderne sans que cela ne se voit après remontage.

Les autres composants - selfs, condensateurs papier, résistances bobinées - sont testés et apparaissent tous être en bon état. L'état du pont redresseur sélénium sera vérifié lors de la mise sous tension laquelle sera effectuée progressivement via un variac.