mercredi 18 mai 2011

DELL: Encore une histoire de condensateurs

De nombreux écrans LCD DELL en panne ont été mis au rébut lors du nettoyage de printemps opéré par ma société. Je n'ai pu m'empêcher de récupérer deux de ces écrans imaginant que le problème pouvait provenir du système de rétro-éclairage, une source classique de panne, et qu'avec deux écrans, je pourrais peut être en refaire un.

Le symptome est identique sur tous les écrans: à la mise sous tension l'indicateur lumineux du poussoir marche/arrêt clignote, et l'on observe le logo 'DELL' s'afficher puis s'éteindre comme si l'écran se redémarrait indéfiniment. Un problème qui ressemble bien à une réinitialisation de l'électronique due à un problème sur la tension d'alimentation. La panne trouverait alors son origine dans l'alimentation à découpage dont sont dotés tous les équipements récents avec pour cause probable un condensateur électrochimique défectueux.

L'hypothèse est rapidement vérifiée après ouverture de l'ensemble, et accès à la carte d'alimentation. Le boîtier de d'un condensateurs dans la ligne de régulation apparaît être bien déformé. Un cas hélas classique, et oserais-je dire, désormais systématique dans l'électronique moderne utilisant des composants fabriqués avec un processus non réellement contrôlé.

Le condensateur défectueux - marque 'SHUS-CON' - est remplacé par un condensateur de qualité, ici un ELNA que j'avais en stock, pour les autres, des NICHICON récents et vérifiés au pont d'impédance HP.

La remise sous tension permet de vérifier que la panne provenait bien de ce condensateur. Toutes les alimentations des écrans en panne utilisait la même marque, la date de fabrication s'échelonnant de juin à juillet 2007. Divers articles publiés sur le sujet laissent entendre que le problème du dégazage des condensateurs électrochimiques existait encore en 2007. De nos jours, il faut de méfier des contre-façons - Fake en anglais - et du 'remarquage' de composants...


Temps passé à dépanner l'écran:
  - 15 minutes pour le premier écran, moins de 10 minutes pour le suivant.
Coût d'un condensateur 1000µF/25V:
  - moins d'un euro pièce.
Coût d'un écran 19" 1280x1024 d'occasion:
  - une trentaine d'euros.

dimanche 15 mai 2011

ADSL: WAG354 en panne

Après plusieurs années de bons et loyaux services, mon modem routeur ADSL Wifi Linksys WAG354 vient de montrer de graves signes de faiblesse dont la perte de sa configuration, et des redémarrages intempestifs. Et loi de Murphy aidant, le problème intervient un dimanche quand il est impossible de trouver boutique ouverte. J'ouvre donc l'équipement et, l'expérience aidant, décide de dessouder les capacités chimiques de filtrage pour les tester sur le banc LCR. Affichant 470µF/16V, ces capacités ne dépassent désormais plus les quelques µF bien que ne montrant aucun signe physique de vieillissement.

Après changement, l'équipement redémarre sans problème, le firmware peut être rechargé ainsi que la configuration sans plus aucun problème. Le bruit sur la ligne qui se faisait entendre depuis quelques mois, et que j'imputais à la qualité de mon téléphone, a même disparu. Je vais approvisionner quelques condensateurs neuf de ce type pour remplacer ceux que je n'ai pu changer faute de stock suffisant.
Les condensateurs sont les points de faiblesse de tous nos équipements modernes dont un bon nombre doit probablement être mis au rebut pour un composant coûtant moins d'un euro.