samedi 26 novembre 2016

TRC382: Les différents modèles

Le dépannage d'un TRC382A - qui n'était finalement pas en panne - m'a amené à me replonger dans les manuels de service de cette série d'équipement pour identifier les différences entre les modèles.

La série TRC382 propose un ensemble émetteur/récepteur travaillant en BLU et CW dans la gamme de 2 à 18MHz avec une puissance d'émission de 100W. Datant des années 70, cette série comporte quatre modèles identifiés par une lettre et pouvant être regroupés en deux familles:
- Boite d'accord externe técommandée pour le modèle C,
- Boite d'accord manuelle intégrée pour les modèles A,B et D.
Modèle TRC382C                                                                Modèle TRC382D similaire aux modèles A et B

Ces deux familles se distinguent aussi par les caractéristiques de leur alimentation, le connecteur d'alimentation étant identique et compatible:
- Modèle C avec une alimentation 220V pour mode poste fixe via le coffret ALT116 lequel fournit une tension de 33V mais aussi une alimentation directe en 12V ou 24V auto-commuté pour mode mobile,
- Modèles A,B et D avec une alimentation 220V pour mode poste fixe via le coffret ALT105 lequel fournit les tensions de 7, 17 et 27V et, si l'option ALT109 est installée, avec une alimentation directe en 12V ou 24V auto-commuté pour mode mobile.

Et pour finir:
- le modèle A diffère du modèle B par la seule présence d'un prise de télécommande sur le modèle B. Cette prise n'est pas présente sur le modèle D.
- le modèle D diffère des modèles A et B par la simplification de la boîte d'accord, l'accord par condensateur variable présent sur les modèles A et B étant remplacé par un commutateur.
- le modèle C (le plus récent de la série) diffère des modèles A, B et D par la conception mécanique du coffret, la position de certaines commandes et l'intégration optionnelle d'un modem dans le coffret d'alimentation ALT116.

Les couleurs permettent de distinguer les équipements en dotation dans l'armée (couleur kaki) et dans la gendarmerie nationale (couleur grise).

Pour conclure sur l'utilisation courante et le dépannage, une alimentation ALT105 sera nécessaire pour un modèle A, B ou D ne comportant pas l'option ALT109. Si cette option est installée, l'alimentation ALT116 du modèle C pourra être employée. Le modèle C, et les modèles A, B ou D avec l'option ALT109, pourront être directement alimentés en 12 ou 24V. Il semblerait que le modèle D incorpore d'office l'option ALT109.

Le problème rencontré avec le TRC382A était qu'il n'intégrait pas l'option ALT109 et devait donc obligatoirement être alimenté avec le coffret ALT105. Les tests avaient été effectués avec une alimentation ALT116 puis directement en 12V.

mardi 22 novembre 2016

CF201E: Comme un odeur de brulé

La régulation de l'alimentation de mon R391/URR, en cours de remontage, me donnant quelques soucis je me suis décidé à tester les tubes de régulation 5651. Le passage au lampemètre Métrix310 ne m'apprenant pas grand chose sur les tensions d'amorcage et de régulation hors le fait que le tube est fonctionnel, un test plus précis s'est rapidement imposé.
Un support 7 broches, une résistance de 3Ko, deux fils vers la sortie de l''alimentation haute tension Férisol CF201E et me voila prêt pour la mesure. Hélas - loi de Murphy oblige - au bout de quelques minutes une odeur acre m'alerte et ceci bien que l'alimentation apparaisse toujours fonctionner correctement.

On débranche, on ouvre, on sent, on regarde:  le coupable est rapidement identifié. L'un des condensateurs de filtrage est bouillant, même déformé en partie supérieure et une résistance porte les traces d'une surchauffe. Une mesure ultérieure montrera qu'elle tient toujours sa valeur mais par précaution son changement a été décidé.

Les cinq condensateurs sont remplacés par des versions plus modernes, l'alimentation est testée et obtient l'autorisation de réintégrer le laboratoire pour continuer la vérification des 5651.

De fait, cette alimentation s'avère bien pratique à l'usage. Elle est robuste, bien protégée et simple à dépanner en faisant appel à aucun composant impossible à trouver ou à remplacer. La référence de tension est obtenue via deux régulateurs 85A2 en série, quatre tubes 6AQ5 assurent le pilotage de la tension de sortie, une 6AU6 assure le transfert de la consigne de tension sur les grilles des 6AQ5.

A ce propos, l'alimentation du R391/URR ne diffère guère. Deux tubes 5651 fournissent une référence à partir de la tension de sortie laquelle référence pilote une 6BH6 qui contrôle deux doubles triodes de puissance 6082WA. Quelques 300V en entrée pour 180V en régulation sous 200mA maximum. Une véritable chaufferette avec donc plus de 24W dissipés dans les 6082.

Avis aux lecteurs, je recherche deux 5651 et deux 6082WA à prix OM pour disposer d'un peu de spare.