lundi 26 février 2018

SAGEM: Lectrice SP5 - Suite 2

Le premier essai de lecture d'une bande sur le lecteur SP5 a été un échec que l'étude attentive du seul schéma en ma possession m'a permis de comprendre. Cet équipement a été conçu pour être raccordé à un boîtier extérieur fournissant la tension de commande du relais télégraphique - contacts 'J' et 'K' - ainsi que la tension d'alimentation de l'électro-aimant - contacts 'H' et 'I' - assurant l'embrayage de la tête. 

L'analyse du câblage a mis en évidence deux modifications majeures qui étaient passées inaperçues:
- l'alimentation de l'électro d'embrayage sur l'alimentation 110v après l'interrupteur M/A.
- le raccordement du contact sec de la tête de lecture sur le support du relais télégraphique correspondant aux contacts de sortie ce relais (broches 'G' et 'A'). Le contact sec présent dans la ligne de sortie TRON est alors celui de la tête de lecture et non plus celui du relais, lequel ne doit pas être présent sur son support. C'est la mise en place de celui-ci qui est de la déconvenue du premier essai.

Le raccordement de mon lecteur RaspTTY sur la sortie TRON, relais télégraphique absent, permet d'obtenir une lecture parfaite de la bande de test.


Le question se pose maintenant de conserver cette modification, ou de revenir au câblage original ce qui imposerait d'intégrer l'alimentation de la ligne d'attaque du relais et de la bobine de maintien pour un fonctionnement en simple courant. Je ne dispose hélas pas des schémas de raccordement de cette unité sur le télétype SP5.

dimanche 25 février 2018

SAGEM: Lectrice SP5 - Suite 1

La révision de la lectrice SP5 est terminée. Celle-ci a été entièrement nettoyée, les contacts refaits un à un et les manchons isolants ont été changés.

Le graissage des différents points a été effectué avec cependant un doute sur l'huile à mettre dans le coupleur à friction, huile 'Verte' dite 'F' dans la notice SAGEM. J'ai utilisé de l'huile de boîte à vitesse non synthétique - celle de la Renault 4L du fiston - , on verra bien.

Aucun problème n'est détecté lors de la mise sous tension à vide. Le voyant de mise sous tension est parfaitement fonctionnel.

De même en embrayant manuellement le mécanisme de lecture.

Enfin la lecture d'une bande s'effectue sans problème, pour la partie mécanique du moins.




mardi 20 février 2018

SAGEM: Lectrice SP5 - Suite

La remise en état de la lectrice de bande Sagem SP5 se poursuit par le nettoyage de la tête de lecture et l'analyse de son fonctionnement. Le mécanisme s'avère bien plus simple que ceux des lectrices Siemens et Creed. Je ne dispose d'aucune information sur la robustesse des ces machines mais je pense que le système ici retenu devait être très fiable et très simple à régler. La suite le confirmera ... ou non ... A ce propos, je cherche toujours la procédure de réglage de la tête de lecture de la Siemens T.Send.61a. Avis aux lecteurs.

Détail de la tête de lecture - palpeurs
Chacun des 5 palpeurs est en contact avec un levier qui va actionner le contact correspondant. Les 5 états sont lus en parallèle. Un contact complémentaire fournit une indication sur la présence de la bande.
 
 Détail de la tête de lecture - ensemble des contacts

Les contacts fournissent deux états (Repos/Travail). Ils se règlent par le biais d'un ensemble de vis similaires à celles que l'on trouve dans les relais télégraphiques. Il a été nécessaire de nettoyer ces contacts en argent sans les abimer, le temps ayant fait son œuvre en les oxydant. Une opération fastidieuse et minutieuse pour laquelle j'utilise de petits morceaux de bande perforée laquelle est a peine abrasive.
 Détail du mécanisme de sérialisation

La sérialisation des états lus sur les contacts est assurée par une roue portant 5 contacts circulaires - 1 par moment -  et un contact supplémentaire d'une longueur correspondant à la signalisation de départ et de fin. Ici encore, un bon nettoyage de ces contacts a été requis avant de pouvoir valider le bon fonctionnement statique de la tête de lecture, contact par contact.

lundi 19 février 2018

SAGEM: Lectrice SP5

Ma lectrice SAGEM SP5 vient de ressortir du stock où elle attendait d'être remise en état depuis plusieurs années. Je vais m'y atteler en attendant de trouver  la procédure de réglage de la tête de lecture de la T.Send.61a.

Cet équipement qui date de 1952 vient compléter le télétype SP5 - encore à remettre en état - qui ne dispose pas de lecteur - tout comme d'ailleurs la Siemens T37.


L'ensemble est en assez bon état, la graisse étant cependant figée par endroit. Les manchons de protection des cosses sont partiellement 'fondus' (probablement dépolymérisés) et devront tous être changés. Les condensateurs devraient être bons. La machine est alimentée en 110V et il me faudra intégrer un transformateur torique comme pour la Creed 6s6.


Cette machine permet d'interrompre la lecture de la bande tout en laissant tourner le moteur. Ceci s'effectue via un relais qui bloque ou débloque un embrayage. Le mécanisme de lecture utilise un disque qui assure la sérialisation des moments ces derniers étant tous lus en même temps.


Le réglage doit être plus simple que celui des autres lecteurs de bande que j'ai redémarré à ce jour.  Le schéma et les points de graissage sont reproduits sur le fond du coffret. Un bon point !

A suivre ..

samedi 17 février 2018

Siemens: T.send.61a - Suite 1

La dernière étape de la remise en état de la lectrice consiste à régler la vitesse du moteur pour 50bd et à vérifier la lecture à partir d'une bande de test. 

J'utilise pour cela mon interface à base de Raspberry mais avant de pouvoir la raccorder il m'a fallu ajouter un interface disposant d'un contact sec.  


Cette interface est constituée d'un pont redresseur et d'un ensemble de condensateurs de filtrage suivis d'un pont diviseur formé d'une résistance de 2.2ko (2W) et d'une résistance de 1.6ko (2W) sur laquelle est raccordé un relais 48V. Connecté sur le 110V d'alimentation du moteur, l'ensemble forme une boucle de courant réglée à 25mA permettant d'alimenter les deux bobines du relais de la lectrice et de recopier l'état sur le contact sec du relais 48V. Un condensateur CMS non polarisé connecté sur la sortie du relais assure le filtrage du signal.


Le résultat est plutôt satisfaisant quoique erroné: la séquence 'RYRY' est lue en 'ZYZY' ce qui indique un double problème, aucune erreur simple ne pouvant expliquer le passage du Z en R. Par contre, si le code est complété à 2, la séquence 'ZYZY' devient 'YCYC' et 'RYRY' si l'on considère que le moment N°3 est incorrectement lu. Je vais donc modifier le code de mon interface afin d'ajouter une option permettant d'inverser le code et de vérifier cette hypothèse.

Un réglage des contacts devrait ensuite résoudre l'erreur de lecture du moment N°3. Murphy a hélas frappé et le dicton 'le mieux est l'ennemi du bien' s'applique parfaitement à la situation finale: ma tentative de réglage s'avère un échec complet, la lecture étant désormais totalement erronée...

 Je vais donc lancer un appel pour trouver la procédure de réglage ad'hoc.

jeudi 8 février 2018

Siemens: T.send.61a - Suite

Le lecteur de bande T.Send.61a est remonté après que le schéma de câblage ait été relevé et que le bon fonctionnement de la mécanique ait été vérifié en activant celle-ci manuellement.

Le fonctionnement de la tête de lecture est totalement différent de celui de la tête du lecteur Creed 6s6. Sur ce dernier, l'état du moment qui est échantillonné est maintenu par une bascule mécanique très astucieusement construite sur la position de l'arête d'un levier le long de la génératrice d'un cylindre: seules deux positions d'équilibre sont autorisées qui correspondent aux deux états du signal. Cette technique permet de disposer d'un contact sec en sortie normalement inséré dans une boucle de courant 20mA mais qui peut parfaitement être lu comme un état logique par de l'électronique.


Ici, le mécanisme d'échantillonnage est similaire - un axe portant 7 cames dont le plat correspond à la libération d'un palpeur - mais la technique de mémorisation est électromagnétique - un relais dont les bobines sont insérées dans la boucle de courant conserve le dernier état échantillonné. Ce mécanisme ne peut fonctionner sans la présence d'une boucle et n'autorise pas la lecture d'un état logique. Il me faudra donc intégrer un générateur - 48V / 20mA - dans la liaison de sortie sur laquelle sera raccordé un relai télégraphique qui lui fournira le contact sec nécessaire. 

La remise sous tension de l'ensemble s'est déroulé sans aucun problème. Il faut maintenant vérifier le bon réglage du régulateur mécanique et le bonne lecture de la bande.


Le bruit de cette lectrice est très différent de celui de la lectrice Creed 6s6. Il est bien plus feutré et plus régulier sans parler de l'arrêt automatique remarquablement efficace en fin de bande.

mardi 6 février 2018

Hiver: Paraboles et antennes sous la neige

Une belle carte postale du sud de l'Ile-de-France sous la neige, une poudreuse bien collante sur les aériens filaires mais aussi sur les autres antennes.





lundi 5 février 2018

Siemens: T.send.61a

Cet équipement est un lecteur de bande perforée plus récent que le modèle T.Send.2d pour lequel je recherche toujours le schéma et la notice technique. Ce lecteur a été récupéré en assez bon état voila plus de 10 ans et devrait redémarrer sans grande difficulté.


Un bon nettoyage a été cependant requis pour éliminer graisse et poussière. L'équipement a pour cela été désassemblé. Le moteur doit d'abord être extrait pour permettre la séparation du bloc de lecture.


Je cherche le schéma et toute notice technique se rapportant à cette machine. Un premier test a été effectué en faisant tourner l'ensemble à la main. Le mécanisme est embrayé sur trois conditions: le bras tendeur doit être déplié, le bouton portant le logo d'un point dans un cercle doit être enfoncé et une barre d'engagement doit être en position dégagée ce qui s'effectue par le déplacement d'une masselotte en tête du moteur quand celui-ci tourne.



dimanche 4 février 2018

TELEX: Remise en état d'une SPE5A - Suite et fin

La remise en état de la SPE5A est enfin terminée. La machine est fonctionnelle en émission et réception avec ses deux périphériques intégrés, le lecteur de bande et le perforateur.


Un dernier réglage des contacts du clavier a été requis pour éliminer le défaut transitoire identifié dès les premiers tests: la passage 'lettre'/'chiffre' ou 'chiffre'/'lettre' ne s'effectue pas toujours. Le contact de la barre 3 a été repris et tous les contacts nettoyés. J'utilise pour cela un morceau de bande imbibé d'alcool, la bande étant passée en ouvrant tous les contacts - touche 'Lettre' - puis en les refermant - touche 'Nul' (la touche non marquée à gauche de la touche 'Lettre'). La bande est ensuite doucement déplacée de haut en bas puis de bas en haut.


Le réglage du lecteur de bande a été bien plus compliqué malgré les instructions précises du manuel. Il est bien difficile de régler un écart de 0.02mm même avec une petite cale d'épaisseur sur ce dispositif. Sans parler de la vis de butée en Nylon qui se casse systématiquement avec l'age. Celle-ci a été remplacée par une vis métallique sans problème apparent.


Après affinage, le lecteur fonctionne parfaitement permettant de finir la remise en état de la machine et d'envisager continuer sur un lecteur de bande Siemens retrouvé dans mes stocks...