dimanche 28 janvier 2018

TELEX: Remise en état d'une SPE5A - Suite 2

La remise en état de la SPE-5A est quasiment terminée. La première mise sous tension a fait apparaître un problème de chauffe du moteur. Après démontage complet du bloc moteur, l'origine du problème est immédiatement identifiée: le mécanisme de mise hors-circuit du condensateur de démarrage par effet centrifuge est grippé. Tout revient dans l'ordre après un bon nettoyage et graissage.


Les tests de fonctionnement ont alors pu commencer. J'ai pour cela utilisé mon interface RaspTTY configurée en mode terminal. La réception ne fonctionnant pas, je me suis souvenu que les machines PTT étaient configurées en double courant (DC) -(la palette du relais télégraphique est attaquée avec inversion du courant à chaque changement d'état). Le passage en simple courant (SC) requiert une modification pour alimenter la bobine secondaire du relais, bobine chargée de maintenir l'armature en position repos.

Ceci s'effectue différemment en fonction des machines selon qu'elles sont pré-câblées ou non pour ce mode de fonctionnement. Il suffit pour cela d'identifier la borne 13 du relais télégraphique de réception (RON) et de regarder si celle-ci est raccordée:
- si ce n'est pas le cas (exemple des machines SPE-5A des PTT) il suffira de souder une résistance d'un watt d'une valeur 3.3ko sur cette borne et de relier l'autre à la tension d'alimentation de -48V.
- si par contre cette borne est déjà câblée (cas des machines SPE-5 et SPE-5B) il faudra contrôler la présence d'un potentiomètre bobiné réglable de 10ko. S'il est présent, un 'strap' devra être positionné sur la plaquette TB2 en s'appuyant sur la documentation de la machine, le câblage étant assez variable. Si ce potentiomètre n'est pas présent, une réserve de câblage a simplement été installée (une nappe de deux fils normalement blanc et bleu) et une résistance variable devra être soudée entre les  deux extrémités de cette réserve, le 'strap' sera ensuite installé.

Après modification en simple courant, la machine imprime les textes qui lui sont transmis sans aucune erreur. 


La machine étant parfaitement fonctionnelle en réception, les tests en émission ont été engagés pour rapidement découvrir que l'état de la barre N°3 n'est pas pris en compte. Ceci se traduit pas l'absence de réaction de la corbeille au passage Chiffre/Lettre/Chiffre. Le clavier est rapidement mis hors de cause, le changement d'état étant bien retranscrit à l'entrée de la bascule d'enregistrement N°3 (plaquette N°9 - cosse 23). Cette bascule attaque à son tour la commande de l'électro-aimant (plaquette N°26 - cosse 21), l'ensemble devant fonctionner correctement puisque le problème n'apparaît pas en réception. La plaquette est alors extraite de sa cage pour des tests plus approfondis. 


Aucun problème n'est cependant détecté sur cette bascule et après remontage l'ensemble fonctionne e nouveau correctement. Murphy a encore frappé et le problème pourrait bien réapparaître.

Pour mémoire, la sélection de la corbeille s'effectue par les deux leviers les plus à gauche (LETTRE puis CHIFFRE de gauche à droite). Les deux leviers les plus à droite du groupe activent le retour à la ligne et le retour chariot (LF puis CR de gauche à droite). Le troisième levier active le changement de position du ruban d'impression bicolore en fonction du mode de fonctionnement.


Il me faut maintenant attaquer le réglage du lecteur de bande, celui-ci ayant été entièrement démonté pour être nettoyé.