dimanche 26 mars 2017

Satellite: Positionneur pour la parabole bande C

L'occasion m'a été donnée d'acheter pour moins que le prix du métal une tourelle de support de caméra industrielle. Fabriquée par Thomson, cette tourelle contient deux moteurs 220V avec réducteur suivis d'un train d'engrenage. Le facteur total de réduction est de 3200 pour une vitesse de 1400tr/s sur l'axe moteur. L'ensemble, qui pèse une bonne dizaine de kilos, pourrait bien devenir un positionneur pour la parabole en bande C moyennant adaptation.


L'ensemble requiert un bon nettoyage. Les platines sont entièrement démontées. Le changement des joints spi s'avère nécessaire ainsi que le graissage et collage des deux roulements supportant l'axe de sortie.


En l'état et malgré le rapport de réduction qui conduit à une résolution de 0.11°/tour en entrée, la vitesse de rotation des moteurs est très élevée pour un positionnement très fin. J'ai tout d'abord envisagé de remplacer ceux-ci par des moteurs pas-à-pas mais le rapport de réduction devient trop élevé. Une autre alternative consisterait à trouver des moteurs Parvalux identiques mais en courant continu ou triphasé ce qui permettrait l'installation d'un variateur de vitesse ou encore dotés d'un réducteur à vis offrant un rapport plus élevé que les réducteurs 60:1 ici installés. 

Dans l'attente de trouver de tels ensembles moteurs-réducteur, j'ai étudié la possibilité d'attaquer les moteurs d'origine en impulsion, l'idée étant d'arriver au plus près de la consigne en alimentation continue puis d'affiner en alimentant le moteur sur des périodes de 380ms. Cette période correspond à un déplacement angulaire de 1° soit un peu plus de 8 tours sur l'axe d'entrée. La présence d'un frein électromagnétique devrait permettre un démarrage et freinage précis du moteur. Un potentiomètre de recopie devra être installé.



Un premier test a été effectué en alimentait le moteur à travers un relais solid-state fait maison lui même piloté par un générateur TTL dont le duty-cycle a été réduit à minimum. Les résultats apparaissent intéressants. Reste à savoir quelle serait la durée de vie du bloc moteur+frein avec un tel pilotage. Il est exclu d'utiliser cet ensemble en poursuite au regard de contraintes sur ce bloc mais cela devrait le faire en positionneur.