jeudi 2 février 2017

Inmarsat: SDRPlay / SDR-Console / JAERO - Bande-C

Le décodage de trois canaux 10500bps Burst en bande C donne d'excellents résultats toujours avec la configuration présentée dans un billet précédent. L'antenne ici utilisée est la parabole de 1.5m orientée sur la position 25°W avec sa source chaparal et un LNB verrouillé sur une référence externe de 10MHz verrouillée GPS.


Les performances de la configuration sont pour une bonne une partie dues à l'utilisation des GPU de la carte graphique nVidia par le logiciel SDR-Console pour les FFT. Et le décodeur WSPR tourne lui aussi toujours en arrière plan.

On voit ici parfaitement les trois VFO actifs et deux des trois canaux 10500bps Burst reçus sur la FI en 1535.3375MHz (soit 3614,6625MHz), le SDR étant connecté sur la sortie FI 21.4Mhz du récepteur TRC298. Celui-ci d'ailleurs la même référence de temps 10MHz que la LNB Bande-C.

mardi 31 janvier 2017

Inmarsat: SDRPlay / SDR-Console / JAERO - Trois instances

Les trois canaux Inmarsat Aéro en bande L sont désormais décodés en même temps avec la configuration présentée dans un billet précédent. L'antenne ici utilisée est la parabole de 90cm avec une source hélice orientée sur la position 54°W suivie d'un LNA Inmarsat .


L'auteur de JAERO a intégré une option permettant d'utiliser un configuration spécifique pour chaque instance et disposer ainsi d'un fichier de journalisation pour chaque instance, voire même d'un port réseau de sortie dédié. Il suffit pour cela de lancer JAERO avec l'option '-s' suivie du nom que l'on souhaite donner à la configuration. 
Soit dans mon cas:
"jaero.exe -s CANAL0"
"jaero.exe -s CANALA"
"jaero.exe -s CANALB"
Un seul regret: le nom de la configuration utilisé n'est pas rappelé dans la fenêtre de titre de l'instance.

dimanche 29 janvier 2017

R390/URR: Bon pour le service

La remise en état du R391/URR étant terminé, le R390/URR est passé à son tour sur l'établi pour une simple vérification.

Un premier problème est rapidement apparu: la haute-tension ne dépassait pas 140V quand celle-ci avait été contrôlée bonne lors du premier démarrage du poste. Entre temps cependant, et à l'occasion de la remise en état du R391, quelques composants avaient été changés car à la limite des tolérances. La panne a donc été assez rapidement trouvée, la queue d'une des résistances changées touchait la masse !

La FI a ensuite été vérifiée: les tubes 6BJ6 ont tous été changés avec comme résultat une nette amélioration du gain sur tous les étages. Le changement de l'un des tubes 6C4 de la tête HF a lui aussi apportée une autre amélioration. Un réglage des oscillateurs s'est ensuite avéré nécessaire et a été effectué sans aucun problème, aucune des capacités ajustables n'étant bloquée. 

La vérification de l'alignement des différents étages a enfin été menée, la sensibilité n'étant pas au rendez-vous. Le réglages des blocs en sortie de deux mélangeurs ont a peine été repris contrairement aux étages HF tous légèrement désaccordés (jusqu'à un tour de vis pour certains) dont en particulier les transformateurs d'entrée (jusqu'à trois tours de vis).

Ici encore, et fort heureusement, tous les condensateurs ajustables étaient fonctionnels. Les vis d'accord ont été bloquées à la colle à bois. Un simple chauffage suffira à éliminer celle-ci si besoin.

Le récepteur a retrouvé une excellente sensibilité (5µV sur toutes les bandes pour une modulation à 30% et 5V sur la chaîne de CAG). Un coup de nettoyant dans le potentiomètre de réglage de la CAG a permis d'éliminer un dernier défaut. Les plaques de protection de l'oscillateur et de la tête HF, absentes sur le récepteur, ont été refaites par un pliage ad'hoc d'une tôle de fer blanc.

La régulation de la haute-tension fonctionne parfaitement entre 220 et 240V en entrée. Il me faudra donc reprendre l'alimentation du R391/URR qui ne fonctionne correctement qu'à partir de 230V en entrée !