mardi 30 décembre 2014

PROMAC 2A: Réparation

Les programmeurs d'EPROM modernes bien utiles pour sauvegarder les firmwares des équipements ne permettent cependant pas la programmation de certains vieux modèles telles les 2708 ou encore 2516. Avoir à disposition un programmeur des années 90 permettra de disposer d'un catalogue contenant la majorité des PROM, EPROM et Flash de l'époque avec les algorithmes de programmation ad hoc pour certaines marques.
J'ai eu l'occasion de récupérer dernièrement un PROMAC 2A avec la toute dernière version de firmware qui, hélas, ne s'est pas allumé après mise sous tension. Le fusible étant bon, il a fallu se résoudre à l'ouvrir et à intervenir sur l'alimentation à découpage. Celle-ci s'avère être assez simple, organisée autour d'un TL494 et d'un MosFETassurant le découpage. 

Aucun schéma n'étant disponible, la démarche a consisté à vérifier en priorité le bon état des composants fragiles (condensateurs puis MosFET puis transistors de commande et enfin les diodes). La tension d'alimentation du TL494 a ensuite été vérifiée ainsi que le bon fonctionnement de son oscillateur sans pour autant arriver à trouver l'origine de la panne.
  
Et puis, en manipulant le circuit imprimé, j'ai eu la surprise de remarquer une diode difficilement visible sous le transformateur et donc passée inaperçue, diode qui s'est avérée être en court-circuit. Le remplacement de cette diode et de sa compagne par des diodes 'fast recovery' modernes (et bien plus visibles dans leur livrée bleu ciel) à permis de résoudre le problème.
Et hop, un programmateur couvrant toutes les marques des années 90 - de TI à Signetics en passant par Thomson-CSF - et presque toutes les capacités à l'exception des 1702 et des 2708.