lundi 28 avril 2014

CP3501: Panneau de contrôle

Adams Russell puis Microtel et enfin M/ACOM ont fabriqué des récepteurs d’exception offrant une couverture allant bien au-delà du GHz. C'est le cas du système de réception large bande constitué du récepteur SMR-3522B et de son unité de contrôle CP-3501, un ensemble fabriqué dans les années 90.

Le redémarrage de l'ensemble s'avère délicat au regard de la complexité de l'ensemble - couverture continue du 500MHz à 18Ghz, de la densité de l'intégration et de l'absence de toute documentation. La première a consisté à vérifier le bon fonctionnement de l'unité de contrôle CP-3501.


 Un bon nettoyage s'avère nécessaire qui conduit à démonter entièrement l'unité. Celle-ci remarquablement compacte est constituée de deux blocs parfaitement découplés et blindés. Le remplacement de l'interrupteur est requis, celui d'origine ayant été bien fragilisé.


L'unité est pilotée par un micro-processeur HF68B03 de la famille du célèbre 6800. Le repérage de l'alimentation est rapidement effectué [broches 1 (GND) et 5 (+12V) du connecteur]. Ceci permet d'alimenter l'unité après vérification de l'absence de tout court-circuit.


L'unité s'allume immédiatement et réagit aux commandes. Une bonne chose, il ne restera qu'à retrouver un cabochon de plastique au bon format pour remettre sur la face avant. L'étape suivante va consister à ouvrir le récepteur et vérifier en premier lieu l'alimentation à découpage.


Celle-ci s'extrait assez facilement, ce qui ne sera pas le cas du reste des éléments constituant l'ensemble. Une merveille d'assemblage sur deux ou trois niveaux.

L'alimentation est constituée de quatre modules convertisseurs moulés fournissant les tensions requises, à savoir +12V, -12V, +15V et +5V.


Le repérage des connexions ne devrait pas être trop compliqué, ce qui permettra de tester le bon fonctionnement sur l'établi et donc sans risque pour le reste de l'électronique...

dimanche 27 avril 2014

MFE990: Micro-émetteur

Ce micro-émetteur est intégré dans ce qui pourrait être une boîte à cigarettes des années 60 et semble pouvoir être alimenté par deux piles 9V. Je recherche toute documentation me permettant d'en connaître l'origine et son usage.


Le dévissage de deux vis laisse apparaître le bloc électronique monté sur circuit-imprimé et assez dense.

Transistors COSEM des années 60 (SFT228, SFT260, SFT714) et condensateurs tantale marqués d'un code de fabrication de l'année 1969.