lundi 24 mars 2014

Satellite: Contrôleur moteur Diseqc 1.2

Le contrôleur Diseqc 1.2 autonome destiné à asservir une parabole de 1.20m équipée d'une LNB-PLL est terminé. Celui-ci est réalisé sur une base Arduino, le boitier et la disposition des éléments de commande étant similaires au contrôleur de poursuite réalisé il y a de cela quelques années, et qui donne toujours satisfaction.



Ce controleur peut fonctionner selon deux modes:
  •  un mode 'maître' pour lequel il gère non seulement le positionnement de la parabole via le moteur de positionnement mais aussi les paramètres de la LNB - polarisation horizontale/verticale et bande basse/haute - en connectant le récepteur via un condensateur d'isolation.
  • un mode 'esclave' pour lequel seul le positionnement de la parabole est géré, le récepteur, et donc la  LNB,  étant alors déconnecté durant toute la durée du mouvement puis reconnecté en  fin.
Le positionnement peut s'effectuer:
  • manuellement par pas de 0.1° avec affichage de la position absolue, la position réelle étant calculée à partir des coordonnées du lieu préalablement configurées. Le nom de l'éventuel satellite localisé sur la position sélectionnée sera affiché.
  • à partir d'une table préconfigurée contenant les positions et noms de 80 satellites répartis autour de la position 0.
L'état du positionnement n'étant pas transmis en Disecq 1.2, celui-ci est inféré par la mesure du courant consommé, ou plutôt du changement de celui-ci afin de tenir compte de la consommation de la LNB. Cette mesure s'effectue par le biais d'un composant spécialisé, un MAX 44284F installé sur une platine d'adaptation maison. Un stock de platines d'adaptation SOT23 est en cours de commande qui simplifiera les montages à venir...


Le contrôleurs'appuie sur un module compatible Arduino Nano v3 revenant au final bien moins cher que mes tant appréciés PIC. Ainsi va l'évolution.

Les platines d'alimentation et de contrôle sont câblées sur de la bonne vieille plaque pastillée, l'ensemble étant raccordé par wrapping. Ce prototype sera vraisemblablement repris sur circuit-imprimé, et certains composants modifiés, s'il donne satisfaction à l'usage, et surtout si le temps libre me le permet.

Le 22kHz nécessaire au contrôle de la LNB en mode 'maitre' est généré par le module PWM de l'Atmel. Un filtrage de la sortie du senseur de courant est requis pour masquer les variations de consommation induites par la modulation de la tension d'alimentation transportée par le coaxial. Le changement de cette tension s'effectue par le biais d'un MosFET assurant la modification du pont diviseur pilotant un régulateur ajustable.

Les commutations des signaux liées au changement de mode sont effectuées dans un premier temps par deux relais CMS placés aux plus près des prises de raccordement des coaxiaux, prises de type 'F'. La totalité des entrées/sorties disponibles du module Arduinon Nano est utilisée à l'exception d'une entrée analogique destinée à la mesure du niveau d'entrée du signal Bande L en provenance du LNB. Cette fonction qui n'est pas encore implémentée - il me faut encore trouver l'amplificateur log. adapté et que le boitier de celui-ci celui puisse être câblé par un amateur - permettra d'affiner le positionnement de la parabole.