dimanche 24 mars 2013

RS550: Démarrage du récepteur

Les alimentations des deux Stabilidyne ayant été réparées, il est temps de passer au redémarrage des récepteurs. Afin de limiter les problèmes, le récepteur apparaissant être en meilleur état visuel a été sélectionné pour être traité en premier.
La première étape vise à faciliter l'inspection de l'ensemble. Sont ainsi démontés la plaque de fond protégeant le câblage sous le chassis, le coffret métallique, les plaques de blindage supérieures de chaque module et enfin, pour les modules arrières, leur capôt moulé sous pression.
L'inspection attentive de l'ensemble met en évidence plusieurs problèmes.
Pour l'afficheur:
  • un point dur bloque limite la course du premier sélecteur de fréquence, l'afficheur est donc temporairement désacouplé
Pour le câblage en fond de chassis:
  • une capacité chimique de filtrage a été changée par une capacité apparaissant être en bien mauvais état,
  • des modifications ont visiblement été effectuées autour d'une série de condensateurs intervenant dans la gestion de la CAG,
  • le câblage de la prise MF a été supprimé,
  • une modification du câblage des modules 5 et 6 a été faite;
  • la fiche N d'entrée d'antenne a été remplacée par une PL239.
Pour le module N°6:
  • une plaquette supportant un transistor a été habilement installé sur la partie supérieure,
  • une plaquette - identifiée comme étant un amplificateur pour cellule dynamique vendu en kit dans les années 75 - a été installé dans la partie inférieure.

L'analyse de toutes ces modifications permet de déterminer qu'elles se rapportent toutes à la fonction de démodulation des signaux A1. La rétro-analyse de la plaquette sur le dessus du module 6 montre qu'il s'agit d'un mélangeur utilisant un transistor double-porte. Cette plaquette assure le mélange des signaux en provenance de la sortie de la dernière FI avec ceux du BFO. Le câblage original - Anode de l'oscillateur du BFO sur la grille du dernier tube de la chaîne FI - a été proprement modifié. La sortie de ce mélangeur est amplifiée avant d'être envoyée sur le sélecteur de modulation. La chaîne de la CAG a elle aussi été modifiée pour allonger les constantes de temps. Cette modification visant à améliorer la qualité de la démodulation BLU va être conservée, au moins le temps de vérifier le fonctionnement de l'ensemble du récepteur.

Le récepteur est mis sous tension après avoir vérifié l'absence de tout court-cicuit. Après quelques minutes de chauffe, un soufle dans le haut-parleur est audible, et la manipulation des sélecteurs de fréquence permet d'entendre quelques stations malheureusement très rapidement recouvertes par un bruit d'oscillation que les américains désignent par le terme de 'motor boating'.

Plusieurs tests, manipulations et mesures permettent de cerner l'origine de ce bruit lequel disparaît si l'on déconnecte le tube de détection utilisé dans la chaîne de traitement harmonique. Les condensateurs et résistances intervenant autour ce tube sont vérifiés bons sans que ne soit trouvée l'origine de ce problème ... jusqu'à ce que je réalise que tous les blindages de ce bloc ont été enlevés pour prendre les mesures. La simple remise en place du couvercle de la partie inférieure du bloc suffit à résorber le problème !

La réception en modulation d'amplitude s'avère être excellente et il en va de même en A1 et sur des transmissions en bande latérale unique. Les modifications qui avaient apportées par le précédent propriétaire vont donc probablement être conservées, celles-ci étant aisément réversibles.