jeudi 21 juin 2012

Divers: Antenne log-périodique

Ces derniers week-ends ont été fort occupés par la construction d'une antenne log-périodique destinée à être installée sur le système de poursuite terminé et testé il y a quelques semaines. 

Si le calcul de l'antenne s'avère être simple, il existe des logiciels dédiés si l'on ne souhaite pas replancher sur les bases de la trigonométrie, il n'en va pas de même avec la construction. J'ai ainsi dû revoir par deux fois la conception.


Je suis tout d'abord parti sur l'idée de fixer les brins d'aluminium de 4mm de diamètre sur un profilé carré de 10x10mm par en filetant leur extrémité et en les bloquant sur le profilé au moyen d'écrous. Il s'est rapidement avéré que l'aluminium utilisé, acheté en grande surface, était bien trop tendre et que les filets avaient tendance a être arrachés lors d'un serrage trop fort. L'utilisation de brins en dural aurait permis de résoudre ce problème. Je me suis alors posé la question du blocage des brins par soudage, sans succès ici encore, la qualité de l'aluminium et la surface à chauffer ne facilitant pas la brasure.

Cette approche ne donnant rien de viable, j'ai opté pour une autre solution, à savoir d'utiliser du tube de 6mm pour les brins et de fixer ceux-ci en appui sur la paroi interne du profilé au moyen d'une vis à tôle. Il faut pour cela réaliser un perçage au diamètre de la vis d'un coté (4mm) et du brin de l'autre coté afin que celui-ci puisse s'emmancher dans le profilé.


Ces perçages devront être alternés afin de respecter la disposition des éléments d'une antenne log-périodique. L'utilisation d'une vis d'une longueur supérieure à la largeur du profilé permettra de déformer légèrement le brin en augmentant son diamètre et ainsi de le rendre plus solidaire du coté libre de l'emmanchement.


Le résultat est pleinement satisfaisant, la tête des vis faisant une protubérance bien inférieur à celle des écrous de la première conception.


Je ne peux hélas qualifier l'antenne sur sa bande fréquence prévue - 136MHz à 2GHz - le seul analyseur en ma possession ne montant pas au-delà des 180MHz. Une mesure avec celui-ci m'a cependant permis de confirmer l'intérêt de mettre un stub sur l'arrière de l'antenne.