mardi 7 juin 2011

LB740: Réalisation d'un synthétiseur - Fin

Une dernière modification de la gestion des changements de fréquence du SI570 et du déclenchement squelch a permis d'optimiser la fonction de balayage des canaux. Ce synthétiseur, totalement fonctionnel, permet de disposer d'un ensemble de réception 4 canaux VHF très performant et bénéficiant de l'excellente facture du récepteur TELERAD LB740 (version B) par simple remplacement du module 4 canaux quartz original - ref. LB740B OSCI 23015.

Il restera à confirmer la fiabilité sur le long terme, dans le cas présent un fonctionnement en continu sur plusieurs mois, mais je n'ai aucun doute sur le résultat, mon autre récepteur étant en veille permanente depuis maintenant plus de 3 mois sans aucun problème.

dimanche 5 juin 2011

LB740: Réalisation d'un synthétiseur - 4

Ce long week-end de l’Ascension m’a permis de concevoir une nouvelle version du synthétiseur programmable destiné à moderniser mon récepteur aviation Telerad LB740, synthétiseur basé cette fois-ci sur le composant SI570 dans sa version LVDS.

La sortie différentielle est adaptée en impédance par un transformateur de rapport 4 :1. Le secondaire de ce transformateur large-bande attaque un filtre passe-bas dont la fréquence de coupure se situe à 135MHz.


Un atténuateur précède un étage d’amplification à base de MMIC - un ERA1 - chargé de fournir le niveau de 10dBm attendu par le récepteur. En pratique ce niveau est atteint sans avoir à préalablement atténuer le niveau de sortie du filtre passe-bas. L'ensemble est testé puis intégré dans un module Telerad.


Quelques modifications de dernières minutes sont intégrées dont un circuit de réinitalisation extérieur, un adaptateur de niveau pour traiter une signalisation en 15V et enfin, non représenté sur le schéma, un rappel externe au 3.3V des quatre entrées RB4-7, le pull-up interne du PIC, dit 'Weak PullUp', s'avérant insuffisant. J'ai noté à ce propos une assez large dispersion dans les caractéristiques du PIC 16F628A, certaines révisions fonctionnant parfaitement en 3.3V avec le circuit de rappel interne et le mécanisme de réinialisation par défaut, d'autres non...

Le résultat est à la hauteur des espérances: la qualité du signal de sortie est remarquable de stabilité et de pureté. Silicon Laboratories a conçu un composant fabuleux pour lequel j'imagine maintenant bien d'autres utilisations. Son seul défaut est de ne pas pouvoir garantir la continuïté de la phase lors d'un changement de la fréquence de sortie lequel peut, selon le différentiel demandé, ne pas être immédiat. Une contrainte qui n'a guère d'impact lors d'un changement de fréquence manuel via le sélecteur en face avant du récepteur mais qui pose quelques problèmes pour la mise en oeuvre d'une fonction de sélection automatique.

J'ai en effet décidé d'utiliser la position 'Télécommande' de ce sélecteur pour engager une recherche automatique d'activité sur les quatre canaux programmés. Cette recherche est commandée par le signal de Squech ramené pour l'occasion sur le seul point libre du connecteur DB9 d'origine. Il s'avère que le bruit généré par le changement de fréquence déclenche transitoirement le squelch. Rien qui ne puisse être corrigé par le logiciel mais pour bien faire, il faudrait aussi invalider le circuit de squelch durant la reconfiguration du synthétiseur. Et donc de disposer d'un point libre de plus sur le connecteur, et il n'y en a plus. J'intégrerai peut-être cette évolution dans une prochaine version en modifiant la connectique originale. En attendant, l'ensemble fonctionne remarquablement.