samedi 16 avril 2011

ACL: SR-209 - Remplacement des condensateurs de filtrage

Le test des condensateurs de filtrage des alimentations +12 et -12 du SR-209 a montré que ceux-ci étaient en fin de vie, avec quelques µF en lieu et place des 1000µF annoncés. Souhaitant conserver l'apparence originale et n'ayant aucun chimique moderne de cette taille, les deux condensateurs ont été vidés pour ne garder que l'enveloppe métallique. Un condensateur de 2200µF/63V a ensuite été inséré, l'ensemble étant fermé avec de la colle thermo-fusible.
On voit ici bien l'évolution de la technologie, les condensateurs originaux en cartouche aluminium étant des 1000µF/35V...

mercredi 13 avril 2011

ACL: Ensembles SR-209 et SR-219

Ces derniers jours ont été occupés à tester un récepteur SR-209 conçu à la fin des années 60 par la société ACL (Astro Communication Laboratory) et encore utilisé au milieu des années 80. Cette société basée à Gaithersburg dans le Maryland fût racheté par Aiken Industries puis Norlin et enfin par Applied Communications, autant de noms connus dans le domaine des équipements de surveillance et d'analyse. Le modèle en ma possession est estampillé Norlin et doit dater de la fin des années 70.


Le SR-209 et sa version simplifiée SR-219 ne diffèrent guère des autres récepteurs de surveillance fabriqués à cette époque dont ceux de la société Watkins-Johnson, du moins sur la forme: un boîtier 19" contenant toutes les fonctions nécessaires à la démodulation du signal et comportant deux logements (un seul dans le cas du SR-219) destinés à accueillir les têtes de réceptions qui prennent la forme de tiroirs amovibles. Cette modularité permet de disposer d'un équipement parfaitement adapté aux besoins, les têtes disponibles couvant une gamme allant de 2Mhz à 12Ghz par le bias de quinze tiroirs.

Je n'étais guère attiré par ce type de matériel jusqu'à ce que l'occasion se présente d'acquérir un ensemble à peu près complet et en assez bon état. Et j'avoue avoir été totalement conquis autant par la simplicité de la conception que par les performances et la facilité d'utilisation. Le mécanisme d'accord est une indéniable réussite qui autorise une recherche rapide sur toute la bande couverte, recherche encore facilitée par la présence d'un tiroir panoramique SDU102AP permettant de visualiser une bande de 1.5Mhz autour de la fréquence d'accord. Ajoutons à celà un système d'accord automatique - AFC - sur la porteuse la plus proche qui est d'une efficacité redoutable.
Le tiroir panoramique est ici référencé IP-779. Il est identique en tout point au tiroir SDU102AP mais porte une référence liée à la nomenclature de la version militaire du SR-209, dite 'AN/GLR-9(V)'. Il en va de même avec mes tiroirs de réception qui portent pour certains la référence civile (SH-20xP) ou militaire (TN-45x).


Les premiers tests menés sur cet ensemble ont mis en évidence un problème non bloquant dans le tiroir panoramique, en l'occurence un dissymétrie dans l'affichage des signaux autour de la fréquence centrale, problème confirmé par la mise en place d'un quartz de 1MHz sur le support de l'oscillateur destiné à marquer les bandes latérales. La qualité des composants utilisés est exceptionnelle en particulier pour les condensateurs electro-chimiques, des CTS13 tantales à l'exception des trois condensateurs de filtrage.
Le test de ces derniers sur le banc de mesure RLC montre qu'ils n'offrent plus du tout la capacité annoncé. L'un de ces condensateurs est un condensateur double SPRAGUE de 80µF en cartouche aluminium qui assure le filtrage de la tension de 150V utilisé pour la déviation. Cette cartouche est rapidement rapidement vidée de son contenu original lequel est remplacé par deux condensateurs modernes de 100µF maintenus dans une gaine thermorétractable.

Le bouchon original est remis en place et scellé en position par de la colle thermofusible. Le dernier condensateur de 2µF est remplacé par un modèle non chimique de 2.2µF. Aprés remontage de l'ensemble, le problème de la dissymétrie a pratiquement disparu, et le réglage de la focalisation du faisceau s'est amélioré.

Il me restera encore à vérifier quelques points, dont le réglage du filtre d'entrée à 21.4Mhz et les niveaux aux différents points de test, avant de déclarer ce tiroir bon pour le service. J'attaquerais ensuite le contrôle de tous les tiroirs de réception.

dimanche 10 avril 2011

VLF: Deux récepteurs assez similaires

Je viens d'avoir la chance de pouvoir obtenir un récepteur VLF construit par Thomson probablement vers la fin des années 1960. Un matériel lourd, hélas incomplet mais qui présente l'intérêt de ressembler au TRC361 ou RR-BM-7 dans la nomenclature de la Royale.

On pourra en juger en comparant les deux faces, avec à gauche le récepteur non identifié et à droite le TRC361.
 
Les cartes du nouveau venu présentent quelques similitudes avec celle du TRC361 bien qu'en nombre supérieure. Toutes ces cartes semblent avoir subi de nombreuses modifications, laissant entendre qu'il puisse s'agir, soit d'un prototype, soit d'un appareil de série sur lequel diverses modifications ont été testées.


Quelques cartes étant manquantes, et en l'absence de tout schéma, je doute pouvoir un jour redémarrer cet équipement qui mérite d'être conservé dans son 'jus' comme témoignage du développement des équipements de réception VLF dans les années 60.