dimanche 6 février 2011

R2670: Dépannage

Le TRC294 a reintégré la baie 19" regroupant les récepteurs VHF et UHF, sa mise sous tension durant plusieurs heures ayant confirmé qu'il était de nouveau totalement opérationnel. Son dépannage a cependant mis en évidence un gros problème sur le banc de test R-2670: son atténuateur devient non fonctionnel après plus d'une demi-heure de mise sous tension. Il fonctionne de nouveau après un arrêt de l'équipement de plusieurs minutes. Tout laisse entendre qu'il s'agit d'une panne d'origine thermique, le genre de panne dont on se passerait bien volontier au regard de la difficulté généralement rencontrée pour localiser de telles pannes.

Je n'ai hélas aucun schéma, ni même synoptique, de cet appareil mais celà n'interdit pas de jeter un oeil, l'occasion de nettoyer l'équipement, et qui sait de corriger le défaut au cas où celui-ci serait lié à un mauvais contact. La logique conduit à penser que l'atténuateur se trouve au plus près des sorties du générateur, un boîtier blindé situé sous l'appareil. Après démontage, et archivage du contenu de la mémoire EPROM, l'analyse superficielle du circuit permet de mettre en évidence une chaîne d'atténuation constituée de 3x2 commutateurs. Insuffisant pour obtenir la précision de 0.1dB proposée par l'instrument.

 

L'ensemble est remis en place, l'équipement est allumé et la chaîne d'atténuation qualifiée avant que la panne ne réapparaisse. Cette chaîne assure une atténuation fixe de 20, 40 et 60dB, soit 20dB par cellule. La mesure du niveau du signal entrant sur ce module montre que l'attenuation variable est effectuée en amont, par pas de 0.1dB sur une gamme allant de 0 à 20dB, soit 8 bits de commande. Il est alors aisé de remonter à une carte comportant trois blocs fermés hermétiquement. Le signal de niveau variable du générateur sortant du bloc de gauche.


Hélas, l'étude externe de ce bloc pose un véritable problème: hors son alimentation, un seul signal entrant est identifiable ce qui n'est pas logique dans le cas d'un chaîne de génération synthétisée. Ce signal provient de quelques amplificateurs opérationnels conditionnant, semble-t-il, le signal de sortie d'une chaîne de convertisseurs Digital/Analogique. Quatre convertisseurs 8 bits, soit une dynamique de 32 bits quand 24 bits sont suffisant pour assurer une variation de 400kHz à 1GHz par pas de 100Hz. L'un des convertisseurs doit donc piloter un atténuateur analogique.
L'analyse de la variation du seul signal visible, appareil sous tension, montre que celui-ci varie avec la consigne de fréquence et non avec celle de l'atténuation. Il s'agirait de la commande en fréquence mais je n'arrive pas à identifier le signal de consigne de l'atténuation, ni d'ailleurs le signal de référence normalement nécessaire à un asservissement en fréquence. Pour bien faire, il me faudrait maintenant tracer chacune des sorties des CNA (qui semblent être toutes les quatre interconnectées) pour reconstituer le schéma et déterminer si oui, ou non, la commande de l'atténuation est bien effectuée sur cette carte puis vérifier à l'aide de l'analyseur logique que la chaîne de commande est fonctionnelle quand l'atténuateur lui ne l'est plus. Je n'ai hélas aucune carte d'extension prête sous la main.
Je décide donc d'arrêter ici temporairement les investigations, de finir le dépoussiérage de l'appareil, et de le remonter dans l'attente de mettre la main sur la documentation de maintenance, ou a minima, sur un synoptique me permettant de d'identifier la position de l'atténuateur fin, et de sa logique de contrôle.
A suivre...