mercredi 17 mars 2010

Projet ADS-B: Firmware 2.5

Le firmware 2.5 est disponible sur mon site. Cette nouvelle version intègre toutes les modifications effectuées depuis ces dernières semaines avec, en particulier, le support d'une vitesse de transmission très élevée - 1M Baud - lorsque qu'un convertisseur Série/USB tel le FT232 est utilisé en lieu et place du MAX232. Il est ainsi possible de gagner quelques précieuses millisecondes sur le temps de transmission de chaque décodage, et ainsi, de décoder plus de trames dans la même fenêtre de temps.

Les essais effectués sur la platine développée par DL4MEA qui intégre le FT232 sont très satisfaisants, et montrent une réelle augmentation du nombre de trames traitées. Mille mercis Guenter pour l'envoi de cette platine entièrement câblée qui m'a permis de gagner un temps précieux sur les tests.

Cette platine est destinée à s'interfacer directement avec la tête HF disponible en kit sur le site http://miniadsb.web99.de/ permettant ainsi de réaliser un récepteur de très faible taille, auto-alimenté par le bus USB, géré par le logiciel PlanePlotter et doté de performances proche de celles des conceptions commerciales.

Les personnes intéressées par cette platine peuvent contacter Guenter par mail ici. Celui-ci propose, soit le circuit imprimé nu double face réalisé professionnellement chez Olimex, soit le circuit imprimé et les principaux composants à savoir le PIC préprogrammé, les supports, le connecteur USB, le LM311, le quartz 16Mhz, et le convertisseur FT232. Ce dernier (boîtier SO28P CMS) est livré déjà soudé sur le circuit imprimé.

J'ai profité de cette mise à jour du firmware pour compléter, et restructurer, la page de présentation (en anglais) du projet sur mon site.

mardi 16 mars 2010

Divers: Je n'ai vraiment pas le temps de m'ennuyer

A peine un projet est-il terminé, ou un matériel réparé, qu'une panne survient ailleurs. Encore une manifestation de la loi de Murphy. Mais, tout compte fait, je n'ai pas à me plaindre, je ne m'ennuierais jamais !

J'ai passé le week-end à installer et à reconfigurer un ordinateur que j'ai récupéré avant qu'il ne parte à la casse. En fait, j'ai fait de deux machines en panne, une machine fonctionnelle. Celle-ci n'a rien d'un foudre de guerre, elle est animée par un bon vieux Pentium III Slot1 cadencé à 1GHz sur un bus à 133Mhz. Son défaut est d'utiliser de la mémoire RamBUS plus difficile à trouver de nos jours en grosse capacité que de la SDRAM classique. En fait, ce qui m'a amené à conserver cette machine (un Compaq Pro Workstation AP250 obsolète au regard des performances actuelles) est qu'elle est dotée de 5 slots PCI et de deux slots PC-AT. Oui, deux slots AT sur une machine à 1GHz !
Quel intérêt me direz-vous ?
Tout simplement celui de pouvoir continuer à utiliser certaines cartes PC-AT tout en profitant de performances jamais atteintes à l'époque de la conception de ces cartes. Cette machine remplace ainsi une autre machine d'origine HP,  elle aussi dotée de deux slots PC-AT mais était limitée à 650MHz par conception.
La nouvelle machine est équipée d'une carte HPIB PCAT-TNT me permettant de piloter mes matériels de mesure, et surtout d'une carte de décodage Wavecom W40PC utilisant un connecteur PC-AT encore très performante; du moins sur les modes de transmission supportés par la dernière version de logiciel publié il y a quelques années maintenant.
Ainsi, au moment de l'écriture de cet article, un décodage de la transmission SYNOP de la station météo de Hambourg est en cours pendant qu'une série de mesures est effectuée sur le pont d'impédance HP-1492, et tout ceci avec une charge processeur inférieure à 12%.



Une opération rondement menée dont j'espérais qu'elle serait suivie d'une petite période de repos. Trop beau pour être vrai puisque j'ai découvert ce soir même que mon récepteur de veille était muet. Pendant quelques minutes, j'ai craint le pire mais l'analyse du code d'autotest m'a rapidement soulagé: l'oscillateur local est annoncé en défaut. Il s'avère que ce récepteur, comme la majorité de mes équipements de réception, utilise une référence de temps externe laquelle est devenu muette !

Ce standard, qui était utilisé sur le réseau Radiocom 2000, comporte deux oscillateurs 5MHz dans des fours contrôlés en température. Un rapide contrôle de la sortie de ces oscillateurs sur les prises de test en face avant montre que ceux-ci fonctionnent parfaitement. La distribution est donc en cause, un transistor a du lâcher dans la section assurant la commutation automatique d'un oscillateur sur l'autre.
Du pain sur la planche pour demain soir. Fort heureusement le standard, monté dans un tiroir 19", est facilement extractible de la baie. Les fours étant maintenus sous tension même en l'absence de secteur par une batterie, je devrais pouvoir dépanner l'ensemble sans perdre en précision.

dimanche 14 mars 2010

Projet ADS-B: le prochain firmware

La seconde version du firmware - V2.4 actuellement en test - est quasiment finalisée. Celle-ci apportera de nombreuses évolutions, hors corrections de bugs, ces corrections étant d'office transcrites sur la version 1 au fur et à mesure de leur découverte.
Au titre des évolutions fonctionnelles déjà validées:
- l'optimisation du décodage de l'altitude transmise dans le champ AC13,
- l'optimisation du calcul de la zone de positionnement, dite NL,
- le décodage partiel de la trame DF18 (TIS-B),
- la sélection de formats de sortie alternatifs,
- la gestion du protocole I2C autorisant l'envoi d'une séquence configurable à une adresse également configurable.

Cette dernière fonction rend possible le pilotage d'un tuner I2C.

La mise à disposition de cette seconde version, dans quelques semaines, clôturera probablement les développements engagés autour de ce projet, celui-ci m'ayant demandé un gros investissement de temps, et les objectifs que je m'étais initialement fixés - démontrer qu'il était possible de produire un récepteur ADS-B à très bas coût et d'embarquer le décodage de trames ADSB et Mode-S dans un simple PIC - étant désormais atteints depuis longtemps.