lundi 14 décembre 2009

Projet ADS-B: Messages TIS-B

L'analyse des messages 'ADS-B' n'est pas simple pour qui n'est pas de la partie, et n'a pas connaissance de l'historique de ce système. Ainsi, les structures de données utilisées pourront sembler avoir été organisées en dépit du bon sens si l'on ne tient pas compte de l'historique et des probables contraintes d'intéropérabilité avec les systèmes existants.

Les standards sont par ailleurs en perpétuelle évolution, le système n'étant pas encore réellement stabilisé, c'est du moins ce qu'il me semble à la lecture des nombreux documents de travail disponibles sur Internet.

Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne la structure des données du message DF=18, message transportant les informations du service TIS-B défini dans le DO286A.

Je dois avouer avoir eu le plus grand mal à intégrer le décodage de ce message dans la dernière révision de la version 2 du code de mon décodeur PicADSB. La validation de mon implémentation est d'autant plus difficile qu'aucun message de ce type n'a pu être collecté à ce jour.

Ce service est-il actuellement implémenté à grande échelle, je n'en ai aucune idée et aucune information précise n'est disponible à ce sujet sur Internet.

dimanche 13 décembre 2009

Antenne: Extension du système

L'arrivée d'un récepteur VLF/LF et la transmission SAQ annoncée pour Noël sont autant de raisons pour faire quelques essais d'antennes VLF. Encore faut-il pouvoir passer les coaxiaux et éventuels câbles de pilotage d'une boîte d'accord en provenance du jardin.

J'ai donc décidé d'ouvrir un nouveau passage dans le shack lequel se prolongera dans le jardin à travers deux tubes de PVC de diamètre 80mm vers le lieu d'installation des antennes.

La température était à peine positive, hier et aujourd'hui. Ce n'est pas l'idéal pour engager des travaux de maçonnerie mais d'un autre coté la pelouse aura du temps pour repousser en fin d'hiver sur les deux tranchées qu'il m'a fallu ouvrir.



Une pente fortement négative à l'arrivée dans le shack devrait éviter une possible remontée d'eau. En effet, l'une des sorties arrivant sur le talus se trouve plus haute que l'arrivée dans le shack. Elle est protégée pour l'instant par un bouchon étanche. En cas d'infiltration, l'eau s'évacuera par la seconde sortie positionnée sur l'un des cotés de la maison, bien plus bas que l'arrivée dans le shack.

Ca devrait le faire ;-)

Un coup de peinture, et le shack se trouve doté d'un deuxième accès. A gauche, l'arrivée des coaxiaux en provenance du toit par l'extérieur.



Coté jardin, j'ai calculé un peu court et il va me falloir intervenir de nouveau le week-end prochain après avoir réapprovisionné du tube PVC.